[Parodie] Ma vision de l'épisode 31 d'Amour Sucré

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Parodie] Ma vision de l'épisode 31 d'Amour Sucré

Message par Flowa le Mer 03 Aoû 2016, 20:36

Bonjour à toutes les courageuses et tous les courageux qui tenteront de lire l'énooooorme pavé qu'est cette parodie. Wink

Tout d'abord je tiens à dire que c'est la toute première fois que je me lance dans l'écriture d'une parodie (et dans l'écriture tout court XD ), alors elle sera certainement pleine de défauts (gags redondants, humour peu amusant etc..). Soyez indulgent(e)s ! Embarassed  
Ensuite il faut savoir que cette parodie n'a nullement pour but de dénigrer le jeu en lui même. Vous et moi savons ce que nous pensons "entre nous" du jeu, et certains aspects de cette parodie soulèverons probablement des défauts que nous reprochons à Amour Sucré quand nous en parlons entre nous ; mais le but ici sera uniquement d'en rire, pas de critiquer.

- Pour cette parodie j'ai choisi d'incarner la Sucrette mais en brisant parfois le 4e mur, comme on dit, comme si c'était en quelque sorte la joueuse qui parlait tout en vivant à travers la sucrette. Ce n'est peut-être pas très claire  Rolling Eyes  mais pour faire simple : ce sera un récit narré par la Sucrette... mais comme si la Su' savait qu'elle est le personnage d'un jeu.  Wink
- J'ai aussi choisi de donner à la Sucrette un caractère aguicheur, un petit coté manipulatrice, égoïste/égocentrique et parfois godiche, avec un tempérament vulgaire/irrespectueux (trait que j'attribue aussi à certains autres personnages par moment), car c'est ma vision caricaturale de ce personnage ou ce que j'aimerai voir chez elle par moment. Dans le jeu on a le sentiment qu'elle passe son temps à draguer tous les mecs en faisant toujours l'innocente et en se mettant dans les pires situation comme si elle étais dépourvue de bon sens ! Rolling Eyes  Alors j'ai voulu caricaturer ça. Mais ça reste ma vision très personnelle du personnage et ça n'engage que moi.   Wink  
- A noter aussi que dans cette parodie, j'ai choisi Kentin en Coup de Coeur (car c'est le cas dans ma partie) et je ne respecte pas forcément à la lettre chaque petit détail de l'histoire. On s'en fou après tout,  Rolling Eyes  c'est une création destinée à amuser, on peut bien déborder un peu... n'est-ce pas ? Wink
- Une dernière précision sr les personnages : pour une soucis de neutralité j'ai choisi d’appeler tout bêtement la sucrette "Sucrette", plutôt que de lui donner le prénom de la mienne, histoire que chacune puisse s'y retrouver. Wink 

Concernant la parodie en tant que texte :
Au final, après avoir terminée de l'écrire, je me dis que j'aurais probablement dû opter pour un résumé de ses aventures plutôt qu'un récit narratif de tout (ou presque) ce qui lui arrive dans l'épisode, car c'est dur de faire un texte aussi long qui soit drôle du début à la fin.  Shocked  Mais j'espère qu'il vous amusera ne serait-ce qu'un peu, et ne vous ennuiera pas trop (même si j'ai bien peur encore une fois, que les gags se répètent). Je suis cela-dit ouverte à toute critique constructive.  Wink  
Bonne lecture !

_____________________________


Lire:
Raah j'angoisse depuis l'accident de Lysou !! Allez, je vais harceler Rosalya pour avoir des nouvelles.

Sucrette : "Rosa ?"
Rosalya : "Encore toi ? Cesse de m'appeler, son état ne va pas changer en 5 minutes."
Sucrette : "Mais je ne sais même pas comment il va ! Tu ne me dis presque rien !"
Rosalya : "Parce que je ne SAIS presque rien ! Leigh ne veut rien me dire. Il me cache quelque chose sur Lysou. Je paris que c'est un truc ultra-gênant genre il aurait perdu une de ses... "boules" dans l'accident... Ou un de ses yeux est touché, alors il lui faut une greffe et il aura les deux yeux de la même couleur après la greffe... Ou encore..."
Sucrette : "T'es dérangée Rosa... Vraiment... Faut consulter, ma belle, ça devient urgent..."
Rosalya : "Quoi qu'il en soit je suis sûre qu'il lui est arrivé un truc... Et compte sur moi pour découvrir ce que c'est ! D'ailleurs amène tes fesses, on va aller mener notre petite enquête !"

Personne n'est encore autorisé à le voir en dehors de la famille proche pour le moment, donc c'est mort pour ce soir. Mais en bonne harceleuses que nous sommes, nous nous mettons d'accord pour que dès l'aube demain matin, nous allions le harcel... je veux dire : le VOIR.
Il faut ABSOLUMENT que j'y aille avec Kentin histoire qu'en plus d'être cloué dans un lit d’hôpital et gravement blessé, Lysandre soit super jaloux de me voir aux bras d'un autre, et constate que je sors avec Kentin ! Ça lui apprendra à avoir été si long à m'avouer ses sentiments. Premier arrivé, premier servit !

Voyons voir, 1:32 du matin ? Bah tant pis s'il dort, je vais l'appeler.
Kentin : "A..Allo ?"
Tiens ? Sa voix est bizarre...
Sucrette : "Je te réveille ?"
J'espère bien, que je le réveille ! Hihi !
Kentin : "N-non, non. Enfin si !"
Etrange, il semble... Essoufflé ! Mais qu'est-ce qu'il faisait ?
Kentin : "Je pensais justement à toi !"
Ah... D'accord... Je vois...
Kentin : "Enfin je veux dire à Lysandre."
Quoi ???
Kentin : "Euh... Je suis inquiet depuis l'accident. T-tu dois être bouleversée."
Ouais ouais, rattrape toi comme tu peux... Bref faisons mine de rien et prenons une petite voix tremblante.
Sucrette : "Oui j'avoue, c'est vraiment dingue cette histoire ! Faut trop que je vois s'il va bien..."
...et s'il a toujours les yeux vairons ; l'air de rien Rosa m'a inquiétée avec son histoire de greffe.
Sucrette : "... mais j'ai un peu peur d'y aller seule... Rosa sera avec Leigh, elle..."
...la veinarde.
Sucrette : "...tu veux bien m'accompagner ?"
Kentin : "Oui bien sûr ! J'ai pas envie de te laisser seule avec lui ! Enfin je veux dire... Je veux pas que tu affrontes ça toute seule."
Sucrette : "Ok, Super ! Rendez-vous au parc à 8h15 demain matin. Bisou, bye !"
Kentin : "Hein ? O-ok.. A dem...*clak*" *la Su' raccroche au nez de Kentin*
Je m'en doutais... Il n'en a rien a carrer de Lysandre, ils se connaissent à peine, mais comme j'y vais il préfère venir aussi pour bien marquer son territoire face à Lysandre.

Le lendemain, en cherchant de quoi m'habiller, j'ai finalement décidé que les 30 tenues et quelque que j'avais acheté dans les épisodes précédents, ne feraient pas l'affaire... Et comme j'ai une armoire magique qui me permet d'acheter de nouvelles tenues sans sortir de chez moi (cela peut aussi m'arriver spontanément au beau milieu d'un couloir face à un mec du Lycée... très pratique), j'ai pu dégoter une nouvelle tenue que j'ai dû payer presque 200$ !
Putain c'est cher ! Je ne vais pas pouvoir bouffer de kebab cette semaine ! Ou alors il faudra encore que je fasse le tapin. En plus je me suis fait avoir... J'avais le choix entre deux tenues :
* Une à 140$ avec laquelle j'aurais été sapé suffisamment comme une salope pour pouvoir proposer de super tarifs à mes prochains clients, ce qui m'aurait permis de rembourser le prix de la robe ;
* Une à 165$ dans laquelle je suis habillée comme une bourgeoise coincée qui auraient mis les vêtements de sa grand mère après que cette dernière ai oublié d'enlever ses baskets après son jogging matinal.
Devinez laquelle j'ai pris ? Bingo, la tenue la plus cher de grand mère coincée. Mais je sais que Kentin préfèrera celle-ci à la tenue de salope. Il a vraiment des gouts de merde ce type ! Ou alors il ne veut simplement pas que je sois habillée trop sexy pour rendre visite à Lysandre ? Car oui, les goûts du moment du garçon à qui je veux plaire ont une influence sur ce que mon armoire me propose comme tenue. Super technologie !


Bref, au moment de partir, les geôliers abusifs qui me servent de parents et qui ont décrété que c'était une attitude de délinquante de sortir à 8h du matin un samedi (car on est surement un samedi ou un dimanche vu que personne ne bosse ou ne va en cours), m'ont interceptée en me rappelant sèchement que j'étais punie à vie pour avoir voulu me faire un resto avec des amis un samedi soir. Mais bon, j'ai sorti la carte de l'ami à l'hosto pour qu'ils me fichent la paix.
Ça semble fonctionner d'ailleurs. Il faudra que je la ressorte celle-là, à l'occasion. Je vais la noter quelque part... Au pire, s'il faut rester crédible, j'irais péter une jambe à Ambre quand Lysou sortira de l'hosto, histoire d'avoir toujours une camarade hospitalisée qui me servira d'excuse.

Comme les chats ne font pas des chiens, au moment même où j'arrive en bas de mon immeuble, ma mère vient me harceler à son tour, et cela pour me dire que l'autre dévergondée à barrettes à qui je servais autrefois de faire-valoir, me harcèle à son tour au téléphone (venir m'emmerder dans mon nouveau Lycée ne lui a visiblement pas suffit).
J'accepte néanmoins de prendre son appel bien qu'elle ai lâchement fuit lors de l'accident, à croire qu'elle en était la responsable. Ce qui ne m'étonnerait pas, avec sa tête de sapin de noël, elle a surement distrait le chauffeur qui a renversé Lysandre par la suite. Je paris même qu'elle a essayé de le draguer à un feu rouge, la connaissant.

Je remonte alors dans le salon pour la prendre sur le téléphone fixe vu que cette idiote ne sais visiblement pas m'appeler sur mon téléphone portable, mais en arrivant dans le salon, le téléphone qui n'étais pourtant pas là avant, se matérialise subitement sur la table basse... Étant maintenant habituée aux apparitions spontanées et mystérieuse d'objets curieux en tout genre dans le décors quotidien qui m'entoure, je m'empare sans hésiter du fixe et entame ma conversation avec Laeti.
Le premier truc qu'elle me sort me conforte dans ma théorie sur sa culpabilité dans l'accident de Lysandre.
Laeti : "Pardon d'être parti comme une voleuse l'autre jour..."
Comme une TUEUSE tu veux dire ? Mais bon... on n'accuse pas sans preuve... et à mes yeux la vraie coupable est Nina !
Sucrette : "Pas grave, j'avais même pas remarqué que tu n'étais plus là."
Laeti : "Pfff ce que t'es drôle."
...C'était pas pour rire...
Laeti : "Bon bref, en fait je suis partie pour une vraie raison..."
...T'es partie te taper Dake ?
Laeti : "... mais je peux pas t'expliquer ça au téléphone."
Alors pourquoi t'appelles, connasse ? En plus pas la peine de faire durer le suspense. C'est clair, Dake s'est lassé que je l'envoie balader, alors il s'est rabattu sur la petite pouf qui tombe amoureuse de tout ce qui a un pénis et qui lui faisait les yeux doux. Vous êtes donc partis tous les deux. Rien de bien surprenant.
Tandis qu'elle commençais à me raconter sa vie insignifiante, me rendant inutilement en retard à mon rencard avec l'autre ex-binoclard, j'entends mon père casser la vaisselle dans le lave-vaisselle depuis là cuisine.
Sucrette : "PAPA !! FAIT MOINS DE BRUIT CONNARD, TU VOIS PAS QUE JE SUIS AU TÉLÉPHONE ?"
...
...
Sucrette : "Ouais pardon Laeti, je t'écoutais pas du tout parce que ça m'intéresse pas... mais recommence ! Je vais faire un effort pour t'écouter ce coup-ci. Tu me disais quoi ?"
Après tout, elle avait peut-être un truc "crucial" à m'avouer, genre elle étais partie se faire tringler par Dake mais en vrai il a une petite bite alors elle s'est foutu de sa gueule sur Facebook.
Finalement elle m'avoue juste qu'elle se fait chier alors elle veut simplement passer chez moi pour qu'on s'habille et se maquille comme des pouffiasses et qu'on glousse comme des truies tous le Weekend, sous le prétexte bidon que ça me changera peut-être les idées.
J'avais effectivement prévu de faire le tapin mais pas de partager mes clients, alors je la rembarre.
Sucrette : "Dit donc t'es pas la moitié d'une connasse toi."
Laeti : "Quoi ?"
Sucrette : "Je change de Lycée, de ville, je me retrouve seule et connais personne à part Kentin qui est venu me rejoindre tel un prédateur sexuel dangereux. Puis pendant plusieurs mois (qui m'ont paru être des années), je n'ai aucune nouvelles de toi. Je te croise UNE fois, par hasard, dans un centre commercial. Là, tu me vois avec un un beau mec, alors tu débarques dans mon Lycée, tu découvres qu'il y a plein de beau-gosses et PAF, subitement t'es ma meilleure amie ? Cesse de me prendre pour une conne. Tu as épuisé le stock masculin de ton Lycée alors tu veux passer du temps avec moi pour venir draguer les mecs de mon bahut et te servir de moi, comme avant."
Laeti : "M-mais non ! P-pas du tout ! Je... Tu m'as vraiment manquée et je veux juste passer du temps avec toi..."
Sucrette : "..."
Laeti : "Bon okay, j'avoue. Mais on peut quand même en discuter, non ? Négocier ?"
Sucrette : "Va crever !"
Je lui raccroche au nez et je file rejoindre Kentin qui doit déjà m'attendre depuis un moment.

Arrivée au parc, en retard à cause de l'autre bouffonne, je rejoins Kentin qui s'impatientait. Il me saute aux lèvres sans me laisser le temps de dire quoi que ce soit, presque comme s'il voulait montrer aux autres hommes du parc que je lui appartient.
Kentin : "Il t'en a fallu du temps ! Tu draguais tous les gars que tu croisais sur le trajet ou quoi ?"
Sucrette : "Non, c'est l'autre tarée à barrettes de Laeti qui m'a retardée. Elle a téléphoner pour..."
Kentin : "Quoi ? Cette garce t'a appelée ? T'aurais du lui raccrocher au nez directement. Elle mérite pas qu'on lui adresse la parole, et tu serais au moins arrivée à l'heure !"
Heureusement pour moi, le simple fait d'évoquer Laeti a suffit à ce qu'il rejette la faute sur elle. Je crois qu'il rage qu'elle soit sortie avec absolument tout les mecs de notre ancien Lycée mais pas avec lui. Ça plus la façon dont elle le traitait...

Après lui avoir dit qu'il m'avait manqué il a rougit comme un petit puceau et ne m'a plus lâchée. C'était pas désagréable même si j'ai cru que j'allais mourir étouffée dans ses bras. Après qu'il ai relâché un peu son étreinte, on s'est regardé fixement dans les yeux pendant tellement longtemps que les gens autour de nous ont finit par nous dévisager et se moquer de nous.
Nous nous sommes finalement dirigés vers l'arrêt de bus mais comme on a perdu 20minutes à se faire des mamours dans le parc, le bus nous est passé sous le nez.
Kentin : "Hé merde ! Quel connard, je suis sûr qu'il nous a vus en plus."
Il s'est mis à lancer des injures contre le chauffeur et à donner des coups de pied dans l'abri-bus, à cogner la vitre à coup de poing, puis est revenu vers moi pour se plaindre de la douleur... Raah les mecs... Ça veut jouer les durs, mais c'est vraiment des bébés.

J'en avait marre de me taper l'affiche avec lui alors je décide d'aller faire un tour en ville histoire qu'il se calme un peu.
Sucrette : "Viens, on va aller faire les magasins pour acheter un truc pour Lysandre, histoire de pas arriver comme des crevards les mains vides. En plus le prochain bus est dans au moins 15 minutes."
Kentin : "Ça va, il est pas à l'agonie non plus !! Il t'a déjà offert quelque chose lui ? Non ! Qu'il crève, on va pas se ruiner pour ses yeux bizarres."
Il doit s'imaginer que ça m'attire les yeux vairons de Lysandre. Il n'a pas tort, c'est vrai que c'est classe. Je paris que Kentin aurait aimé en avoir lui aussi, mais je ne pense pas que ça aille à tous les mecs.
Sucrette : "Jaloux ?"
Kentin : "Quoi ? P-pas du tout ! T'as raison, il me fait pitié, allons lui acheter un petite merde qu'il jettera dès qu'on aura le dos tourné !"
Sucrette : "Roooh allez, boude pas ! J'te taquine !"
Je lui ai lancé un clin d’œil et il s'est mis à rougir.
Kentin : "J-j'ai déjà bien assez des taquineries d'Alexy et de son idiot de frangin !"
Sucrette : "Ah, Alexy ! Une source d'inspiration pour moi ! Personne n'arrive à te faire sortir de tes gonds aussi bien que lui."
Il s'est mis à bouder mais en me voyant rire il n'a pas pu s'empêcher de sourire à son tour. Et puis, il se plaint, mais tout le monde sait qu'il adore Alexy. Normal, c'est son seul ami. Un ami qui aimerait bien se le taper d'ailleurs, mais c'est mieux que rien.

Une fois devant les boutiques, nous avons commencé à réfléchir à ce que nous devrions lui prendre comme cadeau de "bon rétablissement". Il y a tellement peu de magasins dans cette petite ville de 50 habitants, que le choix est assez restreint.
Sucrette : "T'en penses quoi ? On lui prend des fleurs ? C'est un classique quand on va voir un malade à l’hôpital, non ? J'ai vu ça dans une série télé."
Kentin : "Tu manques d'originalité. Tu devrais plutôt lui offrir... euh... je sais pas... Un lapin en peluche ? Il aime les lapins d'après ce que tu m'as dit, non ?"
Sucrette : "Et c'est moi qui manque d'originalité ? Ne connais-tu donc que les peluches en guise de cadeau ? Quel age t'as, 6 ans ?"
Quel bébé ! Il a beau avoir grandit et avoir une allure plus masculine qu'avant son entrainement militaire, ça reste un gamin dans sa tête.
Cela dit, la peluche c'est pas cher et je ne veux pas risquer d'amener un bouquet de fleurs si tout le monde lui en a déjà apporté. J'aimerais que mon cadeau sorte du lot même s'il n'est pas coûteux. Je décide donc de suivre son idée. Mais comme c'est son idée et que je suis fauchée, je vais jouer mes charmes pour l'inciter à en payer la moitié en bonne crevarde que je suis. Mais une crevarde généreuse, j'aurais facilement pu le convaincre de tout payer !
Sucrette : "Bon direction le bus maintenant, ce serait con de le rater une seconde fois !"
Kentin : "T'as raison, dépêchons nous. Si je rate encore une fois ce maudit bus, je rentre directement chez moi !"
Une fois dans le bus j'ai fais exprès de ne pas sortir mon porte monnaie pour qu'il se sente obligé de payer mon ticket. C'est pratique d'avoir un mec, on peut le faire payer pour presque tout. Cela dit j'aurais peut-être dû en choisir un plus riche comme Nathaniel avant qu'il coupe les ponts avec son père. J'ai quand même remercié Kentin avec un baiser, j'suis pas une connasse non plus.

Une fois devant l’hôpital, Kentin m'a agrippée par le bras en me tirant vers l'avant comme un gosse qui veut faire une attraction dans un parc. J'ai l'impression qu'il a hâte de voir la gueule qu'a Lysandre depuis son accident.
Nous entrons alors dans le hall de l’hôpital qui ressemble étrangement à l'accueil du salon de beauté où je me fait épiler. Je songeais d'ailleurs à y retourner bientôt, mais mes poils ne semblent pas repousser depuis que je vis dans cette ville. Kentin s'est soudainement tourné vers moi me sortant de mes pensées.

Kentin : "Bon, c'est où ?"
Sucrette : "Quoi ?"
Kentin : "Ben il est dans quel chambre Lysandre ?"
Sucrette : "Euh... Bonne question."
Kentin : "Quoi ? T'as pas demandé à Rosa avant de venir ?"
Sucrette : "Hé oh c'est pas ma faute si elle a oublié de me le dire ! Et puis j'ai préféré écourter l'appel parce qu'avec elle on finit toujours par parler de mes petites culottes."
Kentin : "Bon viens, on va aller demander à la nana de l'accueil."
Nous sommes donc allés emmerder la personne à l'accueil, qui n'a probablement que ça à foutre en dehors de ses mots croisés, pour qu'elle nous renseigne.
Elle avait vraiment l'air d'une mal baisée. Surement une infirmière complexée parce qu'elle n'a pas réussit à devenir médecin, ça a dû le rendre aigrie ! Mon impression s'est assez vite confirmée. Nous nous sommes approchés espérant qu'elle lève la tête pour nous accueillir, mais elle est restée le yeux rivés sur sont téléphone, ruminant vulgairement un chewing-gum. Elle essaye surement de se donner un air cool, n'assumant probablement pas d'être une vieille moche.
Sucrette : "Euh, excusez nous..."
L'infirmière leva l'index d'un signe nous indiquant d'attendre un moment tout en gardant le nez sur son smartphone et tweetant un truc de l'autre main. Au bout d'un moment, de 5 ou 6 tweets et un selfie, Kentin s'impatienta.
Kentin : "Hé ! On voudrait juste un renseignement !"
L'infirmière, levant la tête vers nous l'air agacé : "Vos gueule les mioches, vous voyez pas que je suis hyper débordée là ? Allez, du vent !"
Elle baissa de nouveau les yeux vers son smartphone et continua de tweeter en nous faisant signe d'une main de dégager.
Cette femme ne sait décidément pas à qui elle a affaire. Je suis une harceleuse pro, je ne me décourage pas si facilement.
Sucrette : "Hey la grosse, j'veux juste savoir où est la chambre de mon pote. C'est ton boulot de nous renseigner, non ? T'es pas payée pour faire la potiche de service qui renseigne les gens ? Si ! Alors arrête de glander, tu finiras de parler de tes rides et de tes bourlets à tes copines plus tard."
Sur quoi elle s'est vexée - étrange - et a levé lentement la tête vers nous d'un air offusqué, ébouriffée et rouge de rage comme la directrice quand elle perd son clébard.
Kentin en a alors remis une couche.
Kentin : "T'as entendu, la harpie ? Allez dépêche, on n'a pas que ça à faire, nous aussi on est débordés : on est des Lycéens qui n'avons cours que 4 jours sur 7 pendant 20min par jour. Alors plus tôt tu nous auras dit ce qu'on veut savoir, plus vite on te lâchera la grappe. Sinon on peut toujours en discuter avec tes patrons ?"
J'ai d’abord cru qu'elle allait exploser de colère, mais quand Kentin l'a menacée d'en parler à ses supérieurs, sa rage a laissé place à un sourire sournois.
Infirmière aigrie : "Désolée les morveux, l'accueil est actuellement fermé."
Elle a alors posé une pancarte 'Fermé' sur le comptoir avant de reprendre,
Infirmière aigrie : "Mais je vous invite à aller patienter à la cafétéria juste à coté."
Puis elle a repris son activité en nous ignorant.
Sucrette : "Putain ! J'me croirais à mon bureau de poste."
Kentin : "J'paris que l’hôpital lui paye une prime si elle envoie les gens à la cafétéria. Ça force les gens à consommer et ça rapporte du fric à l'hosto."
Sucrette : "Pourquoi t'as ouvert ta gueule aussi ? J'étais sur le point de la faire craquer et il a fallu que tu la menaces !"
Kentin : "Elle nous aurait rien dit de toute façon. Je suis même pas sûre qu'elle sache se servir de son ordi pour chercher un renseignement. En tout cas pas aussi bien que de son smartphone."
Sucrette : "Bon si j'ai bien pigé faut se payer un café pour avoir notre info ?"
Kentin : "Il semblerait."
Comme si j'avais encore des thunes à claquer dans un café. J'ai déjà dépensé presque 200$ rien que pour voir Lysandre, entre la tenue, la peluche et le ticket de bus... Bon ok j'ai payé que la moitié du prix de la peluche et j'ai pas payé le ticket, mais les fringues sont vraiment chers dans ce bled ! Lysandre a intérêt à être super reconnaissant quand il sortira de l’hôpital, en remerciement d'être venue le voir !
Kentin : "On en serait pas là si t'avais demandé le numéro de chambre à Rosa."
Sucrette : "Rah, ça va ! On a qu'à faire ce que je fais toujours au Lycée quand je cherche quelqu'un ou quelque chose : fouiller tout le bâtiment pièce par pièce, plusieurs fois s'il le faut, jusqu'à ce qu'on tombe sur lui."
Kentin : "Ok !"
Comment ça "Ok" ? Je disais ça pour rire et lui ça lui parait normal de procéder ainsi ? Non mais où est-ce que j'ai atterri ?
Du coup on a fait genre qu'on allait à la cafète mais on a pris l'ascenseur en douce et on a commencé à faire tous les étages et toutes les chambres une à une, car on a vraiment QUE ça à foutre ! Et comme aujourd'hui je ne vais pas pouvoir faire la même chose au Lycée (comme je le fais chaque jour d'ordinaire), il faut bien que je le fasse quelque part. Fort heureusement pour nous, l'architecte qui a conçu cet hôpital doit être le même que celui qui a fait notre lycée car il n'y a que 2 étages (le RDC et le 3e étage... On se demande pourquoi c'est le 3e s'il n'y a que deux étages d'ailleurs...) et peu de salles, vu que beaucoup de portes sont fermées et juste là pour la déco.

Pendant que nous prenions l'ascenseur, Kentin n'a pas pu s'empêcher d'admirer ses biceps et ses abdos dans le miroir. Puis, ce gros gamin a appuyé sur tous les boutons des étages du cadrant de l'ascenseur pour rire. Du coup on a passé un bon moment dans l'ascenseur, alors il s'est mis à fantasmer sur le fait qu'on soit seuls dans cet ascenseur. Du coup, il n'a pas pu s'empêcher de me peloter les fesses en m'embrassant pendant que l’ascenseur montait et descendait chaque étage.
Quand il s'est calmé, les portes se sont ouvertes au 3e étage, alors on a décidé de tenter notre chance à cet étage. De toute façon, comme je le disais, c'est le seul étage accessible depuis l’ascenseur et il n'y a pas d'escaliers.
On a essayé la première porte au hasard, c'est toujours comme ça que je cherche les gens de toute façon, et... C'était pas la bonne. En sortant on est rentré dans Rosalya qui tirait la gueule.


Ne vous inquiétez pas ça ne s'arrête pas là. La suite est dans le prochain message. Mais le récit était trop long pour tenir dans un seul poste !
La lecture n'est pas terminée ! Bon courage !! cheers


Dernière édition par Flowa le Sam 28 Jan 2017, 13:31, édité 12 fois





________________________________________________________________________________________

~¤ Flowa ¤~
_________________
avatar
Flowa
Cerise Dresseuse de Chèvres sataniques
Cerise Dresseuse de Chèvres sataniques


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parodie] Ma vision de l'épisode 31 d'Amour Sucré

Message par Flowa le Ven 27 Jan 2017, 02:28

Voici la suite. Bonne lecture ! Wink

Spoiler:
Rosalya : "Vous êtes en retard, je m'ennuie grave avec l'autre estropié et sa vieille sénile. En plus, Leigh ne s'occupe même pas de moi !"
Après avoir appris que la mère des Victoriens (Leigh&Lysou) s'appelait Josianne (détail crucial qu'il nous fallait absolument savoir) Rosa nous a attirés à la cafète pour nous annoncer quelque chose. C'était vraiment la peine de monter pour redescendre aussi sec. En tout cas, si elle veut consommer on lui laissera la note.
Une fois installés, Rosa a commencé à fermer les yeux comme si elle essayait de se concentrer pour faire bouger les chaises par la pensée... Puis subitement elle s'est mise à ronfler !! O.O
Kentin : "Je rêve ou elle roupille cette conne ?!"
Sucrette : "Oh ! Rosa ! Tu nous fais quoi là ?"
Elle s'est réveillée en sursaut sous mes hurlements.
Rosa : "Pardon, j'ai pas dormi de la nuit car j'étais au téléphone avec Leigh à l'écouter s'inquiéter pour son frangin. D'ordinaire quand on est au téléphones tous les deux c'est moi qui monopolise le temps de parole, mais là il a fallu que je l'écoute se lamenter en balançant de temps en temps des phrases rassurantes pour pas qu'il se mette à chialer..."
Elle a d'abord pris un air exaspéré, puis elle a commencé à s'énerver.
Rosa : "Si je choppe l'enculé de chauffard qui a renversé Lysandre, je lui ferrai bouffer les pneu de sa caisse avant de le faire cramer dedans. A cause de lui ma vie amoureuse est mise sur la touche !"
Rosa a continué à injurier copieusement le chauffard pendant 5 bonnes minutes, comme si c'était son petit chien qui avait été écrasé. Kentin et moi avons préféré la laisser faire de peur qu'elle nous crève les yeux si on osait l'interrompre.

Après s'être bien défoulée, elle a pris une grande inspiration et a poussé un profond soupir, puis elle a enchainé sur ce qu'elle voulait nous annoncer.
Rosa : "Bon, vous vous souvenez que Lysou n'avait pas trop la pêche ces derniers jours ?"
Kentin : "Bof, il a toujours plus ou moins l'air dépressif ce gars."
Sucrette : "Il est pas dépressif, il est mystérieux !"
Kentin : "C'est pareil, non ? Il reste toujours très calme, il sourit hyper rarement, il ouvre presque pas sa bouche... pour un chanteur c'est ironique..."
Sucrette : "Ouais, non j'avoue... T'as raison."
Rosa : "Breeef, on va pas y passer la nuit : il n'était pas bien ! La raison est que son père est très malade depuis quelques temps."
Sucrette : "En même temps, rien de choquant, il a l'air d'avoir 133 ans son père."
Kentin : "Son père est malade, sa plus grande fan qui a l'air d'aller encore à l'école primaire le harcèle, il se fait renverser par une voiture... Ce mec a tué des bébés phoques dans une autre vie ? Parce qu'il a l'air d'avoir un karma de merde."
Rosa : "Ah mais c'est pas tout, vous n'avez pas entendu le meilleur ! Monsieur est amnésique, pour couronner le tout !"
Elle nous a annoncé ça tellement naturellement que nos cerveaux respectifs ont mis plusieurs secondes a assimilé l'information qu'elle venait de balancer.
Kentin : "QUOI !?!"
Sucrette : "PARDON !?!"
Rosa a accentué le suspense en prenant une gorgée de la boisson qu'elle avait commandé et qu'on venait de lui apporter.
Kentin : "Accouche !! De quoi tu parles ?"
Rosa : "Le médecin dit qu'à cause du choc sur la tête cumulé au traumatisme de l'accident ET à ses angoisses familiales, il aurait perdu une partie de sa mémoire. Un truc débile en rapport avec l'esprit qui veut échapper à la réalité en se réfugiant dans une époque heureuse ou tranquille de son existence... blablabla... Enfin j'ai pas tout pigé mais un truc de lopette fragile en gros..."
Sucrette : "C'est quoi cette histoire ? On dirait le scénario débile d'un film petit budget ou d'une série pour ados attardé !"
Kentin : "T'es sûre qu'il fait pas semblant au moins ? Genre pour se rendre intéressant ou, je sais pas...?"
Rosa : "J'avoue que j'ai pensé qu'il blaguait aussi, c'est tellement cliché !"
Elle fit une grimace laissant entendre qu'elle trouvait ça ringard et démodé le coup de l'amnésie. Puis elle repris...
Rosa : "Mais faire l'intéressant c'est pas vraiment son style, il préfère passer inaperçu d'ordinaire."
Kentin : "Pas faux..."

Elle pris encore une gorgée pendant que Kentin et moi tentions encore de digérer l'information. Puis elle reposa son verre et nous regarda d'un air déterminé et un frissons traversa mon dos, comme pour m'annoncer que ça allait se barrer en couille...
Rosa : "Du coup, je vais avoir besoin de vous !!"
Sucrette : "Oulah, je le sent mal."
Kentin : "Tu veux qu'on y fasse quoi ? On sait pas rendre la mémoire aux amnésiques nous ; en plus il nous connait à peine..."
Rosa : "Mais non ! Je veux que vous m'aidez à lui faire une blague ! J'ai pensé à plein de canulars à lui sortir genre "Ton état était trop grave, alors t'as été cryogénisé le temps que la médecine progresse pour te guérir. Du coup, on est en 3022 et nous sommes des androïdes à l'image de tes proches" ; ou encore "Lysandre, je suis ta mère" ; ou même "Tu as épousé la directrice et tu promènes Kiki tous les jours" ; ou encore "Castiel sors avec Ambre et elle est enceinte de lui"... Enfin j'ai plein d'idées du même genre, mais j'arrive pas à me décider sur la meilleure. D'ailleurs on pourrait en combiner certaines, non ?"
Kentin : "Putain ce serait vraiment trop mortel ! Des barres de rire, si t'arrive à lui faire gober ça !"
Sucrette : "J'avoue que j'adorerais voir sa tête. Naïf comme il est, il croirait surement tout ce que tu lui diras !"
Rosa : "Le seule problème... C'est que Leigh refuse... Il dit que c'est irrespectueux et que ça pourrait aggraver son cas... Pff quelle rabat-joie ! Je suis certaine que ça pourrait être drôle et une occasion comme celle-là de faire une blague comme ça à un proche ne se présente qu'une fois dans une vie !"

Nous avons discuté sur la façon de faire et sur diverses variétés de scénario, mais après mûre réflexion nous avons finalement conclus que ça nous attirerais plus d'ennuis que ça ne nous amuserait. Rosa, déçue, est donc partie acheter une montagne de croissant pour compenser sa frustration. A ce stade nous ne savions pas encore à quel point Lysandre était amnésique. S'il avait juste oublié le jour de l'accident, ces dernières semaines, ses dernières mauvaises notes aux derniers contrôles, ou des personnes en particulier.

Rosa est revenue s'assoir avec sa montagne de croissants et se mit à les gober tout entier les uns après les autres tout en nous donnant plus de détails sur le cas de Lysandre. Enfin, elle essayais de nous donner des détails, car avec la bouche pleine, c'était pas très clair. Je voyais du coin de l’œil Kentin agacé, prêt à lui lancer une phrase du genre : "Avale, connasse, on pige rien !", mais il a finit par afficher un air amusé tellement elle avait l'air ridicule.
Entre deux bouchées, nous avons vaguement compris qu'il semblait particulièrement ravi de voir Rosa. Plus ravi que d'ordinaire mais qu'à la fois cela semblait le mettre mal à l'aise.
Sucrette : "Comment ça, il a l'air ravi de te voir ?"
Rosa : "Bah je sais pas... il souris, ce qui déjà relève du surnaturel... Ensuite il est... collant, comme un petit chiot. Ce serait plus parlant si vous l'aviez vu vous même.
Une fois la montagne de viennoiserie engloutie, nous sommes donc ENFIN montés voir l'amnésique.

En chemin, nous sommes tombés sur "Josianne" et le rabat-joie qui lui sert de fils ainé, dans le couloir juste devant la chambre de Lysandre.
Josianne : "Ah bonjour Ambre, c'est gentil d'être venue."
Sucrette : "Euh, elle vient de m'appeler Ambre ou j'ai rêvé ?"
Kentin, qui s'efforçait de ne pas éclater de rire : "Non t'as pas rêvé, c'est bien à toi qu'elle s'adresse en disant 'Ambre'."
Sucrette : "Je fais quoi ? Je la tue tout de suite ou j'attends qu'il n'y ai plus de témoins ?"
Leigh : "Non maman, elle c'est Sucrette. Nous t'en avons déjà parlé. Tu l'as même rencontrée aux portes ouvertes."
Josianne, en regardant Leigh : "Oh pardon Lysandre, c'est ta petite copine ?"
Le rire moqueur que Kentin cherchait à dissimuler s’effaçât instantanément sous la jalousie.
Leigh : "Non maman, moi c'est Leigh. Lysandre est dans cette chambre d’hôpital... Et ma petite amie c'est Rosalya, celle qui a de longs cheveux argentés."
Leigh semblait à la fois dépitée et fatigué, comme s'il avait passé la journée à jouer à ça.
Josianne : "Oh pardon mon garçon. Je suis fatiguée, tu sais."
Leigh poussa un soupir résigné. Josianne se tourna ensuite vers Kentin.
Josianne : "Ah vous êtes venu aussi Castiel. Lysandre m'a beaucoup parlé de vous."
Kentin, déjà refroidi qu'on ai pensé que sa petite amie était celle d'un autre, vu rouge qu'on le confonde avec Castiel.
Kentin : "Hey la mémé, appelle moi encore une fois comme ça et j'te fait bouffer ton dentier ! Moi c'est Kentin ! KEN-TIN !! Imprime ça si tu tiens à la vie ! Et elle c'est Sucrette et c'est MA petite am.."
Je l’interrompis d'un coup de coude dans les côtes.
Rosa : "Vous comprenez maintenant pourquoi j'ai mis aussi longtemps à les rencontrer ? Et pourquoi j'évite scrupuleusement de leur rendre visite."
Sucrette : Elle est complètement sénile ta vieille, Leigh. Vous devriez la placer dans un établissement adapté avant de devenir vous-même aussi fou qu'elle.
Leigh : "Trop tard...", murmura-t-il en regardant du coté de la chambre de Lysandre.
Rosa : "En parlant de cas désespéré, comment va Lys-chou depuis tout à l'heure ?"
Leigh : "Je pense que vous devriez voir ça avec le médecin, il est en train de l'examiner", il pointa son pouce derrière lui en désignant la chambre de Lysandre, "Nous, nous allons à la cafétéria manger un truc. Tu nous rejoins dès que tu peux Rosa ?"
Rosa : "Avec plaisir ! Je meurt de faim ! A tout à l'heure ! ~♪ "

C'est une blague ? Elle vient juste de s’empiffrer ! Bref, Josianne et Leigh se dirigèrent vers l’ascenseur, et nous vers la chambre.
Au moment de franchir le seuil, le médecin nous est rentrés dedans alors qu'il cherchait à sortir. Il m'a reluquée de haut en bas, puis a jeté un coup d’œil à Rosa qu'il avait probablement déjà vue plus tôt.
Le Médecin : "Quel veinard ce gamin, il est sacrément bien entouré ! Moi j'me coltine des vieilles infirmières fripées et coincée à longueur de journée... et lui y'a deux jeunes filles sexy à son chevet."
Kentin : "Vieux pervers..."
Comme à mon habitude j'ai fait la fille gênée qui rougit face à ce compliment, mais j'ai subtilement adressé un petit clin d’œil au médecin sans que Kentin le voit, ce qui ne l'a pas empêché de mettre son bras autour de mes épaules pour marquer son territoire.
Rosa, en rabattant ses cheveux en arrière d'un air snob et hautain : "Au lieux de nous accabler d'évidences, dites nous plutôt comment va notre ami. On peut le voir ?"
Le Médecin, se raclant la gorge pour reprendre son sérieux : "Votre ami est très fatigué par son état et les évènements. Je pense qu'il serait plus sage de ne pas aller le voir tous en même temps. Pour éviter de trop le stresser je vous conseille d'y aller 2 par 2."
Il est sérieux, lui ? Deux par deux ? On est revenus à la maternelle ou quoi ? Enfin, soit.
Le Médecin : "J'ajouterais qu'il vaudrait mieux éviter de lui spoiler les derniers épisodes de Game of Throne au cas où il ne s'en souviendrait plus. Cela pourrait le plonger dans une folie meurtrière qui pourrait lui être fatale dans son état."
Le pire c'est qu'il n'a pas l'air de plaisanter... Dans le même état d'esprit je lui ai alors répondu...
Sucrette : "Ne vous en faites pas, on a juste prévu de lui faire croire qu'il sort d'un état cryogénique, qu'on est en 3022 et qu'on est des androïdes... ou qu'on est sa mère... Je ne sais plus trop."
Kentin : "Et qu'il a épousé la directrice, promène Kiki tous les jours et qu'Ambre est enceinte de lui."
Rosa : "Mais non, tu confonds tout ! C'est de Castiel qu'Ambre est enceinte."
Le médecin nous a regardé comme si on s'était évadés du service "psychiatrie" et s'est éloigné nerveusement de nous. J'espère que ses collègues en blouse blanche ne vont pas venir nous chercher.
Rosa : "Bon, puisqu'on peut pas y aller à plus de 2, je vous le laisse. Je pars rejoindre Leigh. Bon courage."

Elle nous a adressé un clin d’œil avant de filer en chantonnant un truc à propos d'une tarte aux fraises, probablement celle qu'elle avait repéré à la cafète. Kentin et moi sommes entrés dans la chambre de Lysandre. Ce dernier se tenait debout, à coté de son lit, au lieu d'être allongé dedans comme le blessé grave qu'il devrait être. Que voulez-vous, c'était sans doute trop difficile pour l'équipe de le dessiner allongé dans le lit.
En voyant l’hématome sur sa joue je me suis immédiatement dit que ça faisait ressortir les couleurs de ses yeux... Nous nous sommes approchés, puis il nous a regardés comme si on s'était trompés de chambre et qu'on allait s'excuser et repartir.

Nous l'avons salué et Kentin n'a pas pu s'empêcher de nous raconter la vie de son cousin dont on se fou totalement. Lysandre semblait perplexe, mais resta muet. Je lui ai offert la peluche, qu'il a regardé d'un air de se dire "C'est quoi ces gens chelou qui m'offrent des peluches comme si j'étais un gamin ? Ce sont des cinglés évadés de département psychiatrie ou quoi ?".
Peut-être qu'on devrait vraiment se faire examiner...

Mais Lysandre, égal à lui même nous a simplement demandé qui on était. J'ai passé la main dans mes cheveux, pris une pose légèrement aguicheuse style la fille qui fait sa timide et je lui ai dit
Sucrette : "Quoi ? Tu ne te rappelle pas de moi ?"
Lysandre, sèchement : "Non ! Désolé."
Vexée par cette réponse, je me suis mise à bouder. J'ai vaguement entendu Kentin se retenir de pouffer de rire derrière moi.
Lysandre qui sentait mon agacement s'est alors défendu.
Lysandre : "Euh, désolé. Enfin... d'après le médecin je serais amnésique... Je... enfin c'est troublant, vous venez me parler comme si on se connaissait et je ne sais pas quoi vous dire. Je ne sais pas qui vous êtes."
Voilà qu'il se fait passer pour la victime. Monsieur est troublé à cause de son amnésie... Pfff... et MOI alors ? Il s'imagine que c'est pas dur pour moi qu'il ne se souvienne pas de MOI ?? Quel ingrat ! Après tout ce que j'ai fait pour lui... A lui ramener son carnet égaré jour après jour ! Pff, il est totalement perdu sans moi !

Kentin : "T'inquiète mon pote, toi et moi on se connait assez peu alors te bile pas pour ça. Perso, je suis juste venu pour l'accompagner et m'assurer que tu la touches pas."
Lysandre l'a ignoré et s'est concentré sur moi en me demandant quelle était notre relation pour que j'aie envie d'aller le voir à l’hôpital, tout en commençant à faire son 'lover mystérieux' comme il le fait toujours avec moi.
Lysandre : "Je dois compter pour toi pour que tu soies, venue. Je suis touché."
Il m'adressa un sourire et je me détendis.
Sucrette : "Disons que t'es le genre de gars sur qui on peut compter dans les coups durs. Comme quand cette pétasse de Débrah m'a mis tous les lycée à dos et a embobiner Castiel pour qu'il me fasse la gueule ! Heureusement, toi tu m'as crue tout de suite et tu m'as soutenue et j'ai pu m'en sortir grâce à toi."
Kentin : "Hey ! Moi aussi je t'ai aidé pour Debrah !"
Sucrette : "Te fous pas de moi, au début tu m'as traité de menteuse parano et égocentrique ! Lysandre est le seul à m'avoir cru tout de suite !"
Lysandre : "Debrah était une salope de toute façon ! Elle s'accaparait Castiel et elle le manipulait ! Enfin bref. Dans tous les cas, si j'ai pris ta défense comme tu le dis, c'est surement que tu me plaisais... euh qu'on était proches toi et moi. Enfin comme des amis quoi..."
Il eu l'air gêné par ce lapsus révélateur et alors que je commençais à penser qu'il s'intéressait de nouveau à moi, il repris.
Lysandre : "En parlant de ça, comment ça se fait que Castiel ne soit toujours pas venu me rendre visite ?"
Il eu l'air vexé et contrarié, puis soudain je réalisais qu'il se souvenait de Castiel et même de Debrah, ce qui renforçât ma frustration qu'il m'aie oubliée.
Kentin : "C'est pas plus mal si tu veux mon avis. Personnellement moins je vois ce type et mieux je me porte. Et puis coupe un peu le cordon, t'as pas besoin de ce gros naze."
J'avoue que Lysandre avec Castiel, on dirait un poussin qui suit sa maman, il est paumé sans Castiel ! Littéralement paumé ! Genre il retrouverais même pas la sortie du Lycée sans lui.

Lysandre : "Et sinon, Rosa va revenir bientôt ?"
Sucrette : "T'en a déjà marre de nous ?"
Il ignora ma réflexion comme s'il n'avait rien entendu et continua de réclamer Rosa comme un bébé qui veut sa maman... Résignée, j'ai décidé de laisser Leigh prendre le relais. En sortant j'ai jeté un coup d’œil à la peluche que je lui ai offerte ; elle est vraiment hideuse cette chose. Heureusement qu'elle m'a presque rien couté !

Une fois dans le couloir, nous sommes tombés sur Rosa.
Rosa : "Déjà ? Vous êtes restés à peine 2 min. De vrais crevards ! Vous êtes justes venus pour vous faire bien voir style "oooh regardez-les comme ils sont attentionnés, ils viennent rendre visite à leur ami.""
Sucrette : "Et toi ? T'es venue pour te plaindre que Leigh ne s'occupe pas de toi et pour écouler le stock de viennoiseries et pâtisseries de l’hôpital ?"
Rosa : "J'espère au moins que vous avez essayé de lui faire gober un des scenarios qu'on avait élaboré tout à l'heure."
Kentin : "C'est pas qu'on voulais pas... mais l'occasion ne s'est pas vraiment présentée. Je pense que ça ne serait pas passé avec nous de toute façon."
Rosa : "Comment ça ?"
Sucrette : "Tu te souviens son amnésie ? Ben il ne sait plus qui on est... Du tout..."
Rosa : "Sérieux ? Pourtant il se souvient de moi !"
Kentin : "Et de Castiel et Debrah visiblement, mais pas des derniers évènement les impliquant."
Leigh sorti timidement la tête de la chambre.
Leigh : "Euh Rosa, il te demande."
Rosa : "J'arrive ! Bon je vous laisse, y'a visiblement au moins un des deux frangins qui requiert ma présence. Je commence à me demander si j'ai pas choisi le mauvais. Quoi que... Avec Leigh j'ai des fringues gratis au moins !"

Kentin : "Elle est irrécupérable..."
Sucrette : "Elle a de la chance surtout ! Les vêtements sont vraiment hors de prix dans cette ville !"

On est revenus à l’accueil et comme ça m'avait filé le bourdon que Lysou ne me reconnaisse pas, j'ai envoyer mon larbin... Enfin Kentin, me chercher un café pendant que j'allais prendre l'air. J'me suis posée sur le trottoir comme une clodo et j'ai commencé à me dire qu'il fallait être un gros bâtard pour oublier les gens comme ça ! Bon c'est pas sa faute mais oublier un canon comme moi, faut le faire quand même !
A ce moment là quelqu'un s'est planté devant moi.
??? : "T'a une sale gueule, putain !"
Je m’apprêtai à injurier vigoureusement ce malotru, quand, en relevant la tête, je reconnu Castiel.
Castiel : "Enfin, pire que d'ordinaire, je veux dire."
Sucrette : "T'as pas vu la tienne, connard ! On dirais un zombie tout droit sorti de 'The Walking Dead'. T'as des cernes jusqu'au menton."
Castiel : "Je t'emmerdes, planche à pain !"
Sucrette : "T'en fait pas comme ça, ta princesse Lysandrette va bien. Elle a juste des troubles de la mémoire. Un peu comme le poisson dans 'Le Monde de Némo'."
Castiel : "T'as finis avec tes références ? Et puis c'est quoi ces conneries ?"
Sucrette : "Lysandre est amnésique."
Il eu d'abord un air stupéfait, puis en voyant mon air contrarié, il se mis a pouffer de rire.
Castiel : "Pff, il se souvient pas de toi, hein ? Faut dire que t'es assez oubliable comme nana, planche à pain !"
Sucrette : "La ramène pas, connard. Si ça se trouve, il ne se rappelle pas non plus de toi."
Je savais que Lysandre ne l'avait pas oublié, mais je cherchais à déstabiliser Castiel.
Castiel : "Je suis son meilleur pote, il se rappelle forcément de moi !"
Il avait dit ça avec son sourire moqueur habituel mais ses yeux trahissaient sa peur que je dise vrai. Je me sentais un peu coupable de l'inquiéter d'avantage, lui qui semblait avoir passé une nuit difficile à s'inquiéter pour Lysandre... Mais alors que j'allais le rassurer, ce gros bâtard s'empressa d'ajouter...
Castiel : "Bon je fonce lui dire que t'es une prostituée qui l'avait arnaqué et qui s'accroche à lui en profitant de sa naïveté."
Sucrette : "T'as pas intérêt pauvre naze, sinon je t'arrange un rencard avec Ambre ! Ou la directrice, je sais pas encore, tu préfères quoi ?"
Castiel : "La directrice, comme ça je lui proposerais tes services pour garder son clébard pendant notre rencards."

On s'est chamaillés comme ça encore un moment puis il m'a suggéré d'aller rejoindre Lysou avec lui. Je lui ai dit que j'attendais que cet incapable de Kentin me ramène mon café. D'ailleurs qu'est-ce qu'il fiche ? Faut pas 1h pour commander un café ! Il est allé le chercher au Congo, ou quoi ?
Si ça se trouve, cet idiot est remonté en pensant me trouver en haut alors que je lui ai bien précisé que j'attendais dehors. Du coup j'ai fini par décider de faire comme Castiel et de retourner vers la chambre de Lysandre.

En arrivant dans la chambre j'eus la surprise de n'y trouver ni Castiel, ni Leigh et Rosa mais le médecin et cette petite pute de Nina ; soit la cause principale de la présence de Lysandre dans cet hôpital. J'ai faillit appeler les flics, mais vu que Lysandre ne semblait pas vouloir la chasser, j'ai préféré la jouer fine de peur que ce soit moi qu'il mette dehors.
Soudain je m’aperçus que le médecin s'adressa à elle comme si elle était la petite amie de Lysandre. J'allais l'étrangler. J'ai tout de suite compris que cette peste avait raconté à tout le monde qu'elle et Lysandre sortaient ensemble, profitant de l'absence de ses proches et de l'amnésie du concerné.

J'ai commencé par choper Nina par le bras dans le but de la trainer de force dehors, mais elle s'est débattue et j'ai cédé sous ses pleures de peste capricieuse de peur de passer pour la méchante au yeux de Lysandre qui regardait la scène perplexe. J'ai donc préféré aller chercher du renfort et les laisser seuls... pour le moment.
Ne savoure pas ta victoire trop vite Nina, je vais te déloger de là et quand Lysandre saura que tu as profité de lui il t'enverra balader comme avant l'accident !

Je suis donc allée faire le tour du Lycée... enfin de l’hôpital, c'est pareil. Après tout cet endroit est tout aussi désert... Y'a personne c'est dingue ! Ils sont passés où tous ? C'est un hôpital ou le Sahara ?
A force de chercher les "renforts" plusieurs fois dans chaque pièce, la mal-baisée de l'accueil (qui en passant me faire beaucoup penser à notre prof de chimie) est venue m'engueuler de déambuler partout dans l’hôpital comme ça. Exactement comme la prof de chimie !
Je l'ai ignorée et j'ai continué à fouiller l’hôpital en long en large et en travers... Heureusement qu'il n'y a que 4 pièces et un ascenseur ici !
Au bout d'une heure de recherche et 20€ dépensés pour racheter des PA, je tombe sur une autre infirmière dans la chambre voisine de celle de Lysandre.

Sucrette : "Vous n'auriez pas vu mes amis, par hasard ?"
Après tout, vu le peu de monde qu'il y a ici, elle n'a pas pu les manquer s'ils l'ont croisée. De plus, c'est pas comme s'ils passaient inaperçu... J'ai vu mieux niveau discrétion.
Infirmière : "Vous voulez dire la bonasse aux cheveux argentés, le rockeur aux cheveux rouges, le styliste du siècle derniers et la bouseuse de la campagne ?"
Elle a oublié le militaire sorti d'un magazine de boxer pour mec.
Sucrette : "Oui, c'est eux."
Infirmière : "Non, pas vus."
Sucrette : "..."
Je paris qu'elle se croit super drôle...
Infirmière : "Haha ! Je plaisante !"
Sans blague...
Infirmière : "Ils étaient dans le couloir à l'instant."
Sucrette : "Mais j'en viens du couloir !!"
Infirmière : "Ah bon ?"
Sucrette : Mais bordel, vous croyez que je suis passée par où pour entrer dans cette chambre ? Par la fenêtre ? Vous pensez pas que je les aurais vus avant d'entrer dans la chambre s'ils étaient juste dans le couloir, connasse ?"

J'ai donc repris ma traque, agacée par cette journée interminablement contrariante. J'ai fini par trouver la bergère... enfin la mère de Lysandre.
Sucrette : "Hey la vieille, c'est quoi ton prénom déjà ? Josette ? Ah, Josianne ! T'aurais pas vu les autres ? Fait gaffe à ce que tu vas dire ! Si tu me réponds qu'ils sont dans le couloir ou que tu m'appelles Ambre, je réponds plus de rien !"
Elle a commencé à divaguer en parlant d'un certain George qui se fait un sang d'encre, son mari surement. Puis elle m'a tapé un monologue digne d'un écrivain dépressif sous traitement... J'ai vaguement pigé que le père de Lysandre allait claquer, mais vu le sujet, j'ai préféré m'enfuir discrètement en la laissant divaguer seule dans son coin. Ils sont fêlés dans cette famille, sérieux !

J'ai filé à la cafète où j'ai ENFIN retrouvé Rosa, Castiel et Kentin.
Sucrette : "Putain Kentin t'étais où ? Il te faut combien de temps pour me ramener un café ? Une demi-journée ?"
Kentin : "Ah pardon, je t'avais oubliée !"
Castiel pouffa de rire sous l'ironie de la réflexion de Kentin. Je lui lançait alors un regard meurtrier.
Castiel : "Je t'avais dit que t'étais une nana assez oubliable. Même ton toutou t'as oubliée. C'est déjà le second aujourd'hui, non ? T'as de la chance que je pense encore à toi. Tâche d'être sympa et d'arrêter de me lancer ce regard ou je vais finir par t'oublier aussi."
J'ai saisi une touillette en plastic oublié sur une table et m’apprêtais à la lui enfoncer dans l’œil, mais Rosa m'a retenue.
Je me suis finalement défoulée sur Kentin, car c'est lui qui lui a maladroitement tendu la perche à Castiel pour me vanner.
Sucrette : "Kentin, t'attends quoi pour aller me le chercher ce café ? T'as 20secondes ! Dépêche toi si tu tiens pas à ce que j'te crève les yeux."
Il s'exécuta sans attendre de vérifier si j'étais sérieuse. Je me tournais alors vers Rosalya.

Sucrette : "Vous étiez où pendant tout ce temps ? Je vous ai cherché partout... plusieurs fois."
Rosa : "Désolé, on s'est perdus."
Sucrette : "Comment vous avez pu vous perdre ICI ?? Y'a que 4 putain de pièces dans ce foutu hôpital ! Bon peu importe, l'heure est grave ! La petite gothique pathétique qui est à l'origine de l'état de Lysandre, raconte partout qu'elle est sa petite amie !"
Kentin est revenu avec mon café mais j'ai à peine fait attention à lui vu que Rosa s'est soudainement énervée.
Rosa : "Cette petite pute a fait QUOI ??"
Castiel : "J'vais la massacrer cette gamine, elle se prend pour qui ?"
J'ai intérieurement rit, j'avais l'impression que tout deux réagissaient comme si Lysandre était leur fils... ou leur mec.
Sucrette : "De toute évidence, elle se prend pour la meuf de Lysandre..."
Kentin : "Faut faire gaffe, cette gamine a l'air d'une vraie tarée psychopathe !"
Castiel : "T'a peur d'une fillette, le binoclard ?"
Kentin : "Comment tu m'as appelé ? Répète un peu pour voir !"
Castiel : "Ok : binoclard."
S'en est suivit une longue dispute de chiens enragés, bien que Kentin semblait être à la limite de se pisser dessus à chaque fois que Castiel lui hurlait dessus.
Rosa : "Vos gueule ! Vous croyez pas qu'il y a plus urgent que de prouver qui est le mâle alpha ? Il faut protéger Lysandre de cette folle-furieuse !"

On s'est alors tous dirigé à l'étage, mais une fois arrivés dans le couloir devant la chambre de Lysandre, tel un commando du SWAT décidé à déloger cette garce démoniaque, nous sommes tombés sur le toubib qui nous a trouvés bien agités.
Le Médecin : "A quoi vous jouez ? C'est un Hôpital ici ! Tâchez de faire preuve de calme et de respecter la tranquillité des patients."
Castiel : "Couille molle !"
Kentin : "Frustré !"
Le médecin, qui semblait déconcerté par cette agressivité soudaine, est parti sans insister. J'espère qu'il ne va pas nous faire expulser de l’hôpital, ça risquerait de poser problème tant qu'on ne se sera pas débarrasser de Nina.
Rosa : "Bon, vu qu'on ne peut y aller que 2 par 2 et que les mecs sont incapables de retenir leur colère et de faire preuve de self-control, je pense qu'il vaut mieux que ce soit les filles qui s'en chargent."
Castiel : "T'as raison, vous êtes beaucoup plus à même de gérer la situation. Sucrette est assez conne pour retourner dans une salle pleine de fumée toxique pour récupérer un bout de papier que Peggy a ensuite jeté à la poubelle ; quant à toi, niveau self-control y'a qu'à voir comment t'as réagi quand Debrah a dragué ton mec. Aucun doute, vous allez assurer !"
Sucrette : "Pas faux, Castiel... Mais tu penses être capable d'entrer là dedans sans tuer Nina sous les yeux de Lysandre ?"
Castiel : "... Ok, bon courage les filles !"
Même si je crois Rosa capable de la même folie meurtrière que Castiel, je pense avoir plus de chance d'arrêter Nina avec Rosa qu'avec Castiel. Quant à Kentin, c'est un touriste ce mec, il sert vraiment à rien ! Il connait à peine Lysandre et n'a jamais parlé directement avec Nina de sa vie... En plus, je crois bien qu'elle le fait trop flipper.


Rosa et moi sommes alors entrées dans la chambre tandis que les garçons attendaient dans le couloir. Nous avons alors surpris Nina en train de caresser amoureusement les cheveux de Lysandre. J'ai retenue Rosa par la main et lui ai murmuré de faire preuve de diplomatie. Elle s'est alors efforcée de sourire avant de s'adresser à la sorcière manipulatrice.
Rosa : "Amène toi, ma petite. On va discuter un peu dehors."
Même si ses propos semblaient neutre, on sentait un peu ses envies de meurtre... Nina ne s'est évidement pas laissée éloignée de Lysandre et ce dernier a commencé à trouver toute cette agitation plutôt louche, ce qui a nettement calmé Rosa qui craignait d'aggraver la situation et de faire passer Nina pour la victime.
Rosa, chuchotant : "Comment on va faire ? Elle refuse de le laisser ne serait-ce qu'une minute et on ne peut pas la sortir de force ou Lysandre va penser qu'on la maltraite sans raison."
Sucrette, chuchotant : "Attends, j'ai une idée."

Je pris l'air le plus amical que je pu et m’avança vers Nina.
Sucrette : "Oh ! Ma pauvre Nina, tu sembles exténuée. Regarde toi, tu es toute pâle !"
C'est son teint naturel mais peu importe. Rosa qui compris ma démarche commença à me soutenir tout en profitant de la situation.
Rosa : "C'est vrai, tu as de grosses cernes bien laides ! Tu es pâle comme un zombie, tes vêtement hideux sont tout froissés et tes cheveux ont l'air sec et.."
Je l’interrompis avec un coup de coude discret en lui murmurant "C'est bon on a pigé...".

Sucrette : "Ce qu'elle veut dire, c'est que tu n'es pas dans ton assiettes. On devine en te regardant que tu t'es sans doute beaucoup inquiétée. Tu devrais faire une pause et aller à la cafétéria manger un morceau, sinon c'est à toi qu'il faudra rendre visite dans cet hôpital !"
Nina : "Quoi ? Mais pas du tout ! Je vais très bien !"
Lysandre, qui est complètement tombé dans le panneau, se mis soudain à insister.
Lysandre : "Elles ont raison, tu devrais aussi prendre soin de toi. Je ne voudrais pas que tu tombes malade à cause de moi. Va manger un morceau."

Nina a continué à protester mais Rosa l'a prise par le poignet, ce qui ne choqua plus Lysandre vu la situation.
Rosa : "Allez, tu as entendu Lysandre ? Viens donc manger un morceau."
Rosa m'as adressé un clin d'oeil de "Bien joué !" en passant la porte. J'avais un peu peur que Rosa l'égorge à peine sortie du champ de vision de Lysandre, mais je l'ai laissée la trainer dehors seule et j'ai profité d'un moment privilégié en tête à tête avec Lysou. Il faisait soudainement très calme dans cette pièce. C'est Lysandre qui brisa ce silence gênant en premier.

Lysandre : "Je suis complètement largué ! Je ne pige plus rien à ma vie sociale et mes relations avec les gens de mon entourage."
Je voulais profiter de cette opportunité pour orienter la conversation vers moi et le conduire à se demander s'il ne sortait pas plutôt avec moi, mais il repris avant que je ne trouve comment y parvenir.
Lysandre : "Cette gamine par exemple, je n'arrive pas à croire que je sors avec ! Elle est super jeune ! Sans déconner, elle est en CM1 ou quoi ? Je ne peux pas être avec elle, ça relève presque de la pédophilie !"
Sucrette : "En fait elle est collégienne. Enfin il parait, mais si ça se trouve elle ment aussi sur ça. Enfin pour être honnête avec toi..."
J'allais lui balancer qu'ils ne sortaient pas ensemble Nina et lui et qu'elle avait profité de la situation, mais son regard s'est soudainement posé dans le mien avec intensité comme s'il scrutait le fond de mes yeux pour y découvrir quelque chose.
Lysandre : "On est proches toi et moi, n'est-ce pas ?"
J'étais hypnotisée par son regard. Les choses semblaient prendre la tournure que j'espérais.
Je me mis à rougir tout en posant ma main sur la sienne, sans détacher mes yeux des siens.
Sucrette : "Oui, on est très proches Lysandre."
Il baissa les yeux et fronçât les sourcils en se mordant la lèvre comme s'il hésitait à me dire quelque chose. Puis replongeât sont regard intense dans le mien avec détermination.
Lysandre : "Je peux te poser une question... assez personnelle ?"
Sucrette : "Ou..Oui."
Je sentis les rouge s'accentuer sur mes joues et mon cœur s'emballer tandis que j'attendais sa question.

Lysandre : "Je... Je ne sors pas plutôt avec Rosalya ?"
Je suis restée figée quelques secondes, incapable de réaliser ce qu'il venait de demander. Quand j'ai repris mes esprits, j'étais sur le point d'exploser. Je lui ai lâché la main et j'ai faillit le gifler. Je me suis retenue de le faire en m'efforçant aussi de ne pas lui montrer que ça m'avais foutu la haine. Cependant, une phrase m'a échappé malgré moi.
Sucrette : "Tu ne te souviens même pas qu'elle se tape ton frère ?"
Ok, il ne faut pas lui annoncer de nouvelle trop perturbante, mais j'étais contrariée et je ne voulais pas qu'il se fasse des films avec Rosa. Déjà que Nina lui avait bourré le crâne !
Soudain Leigh est entré.
Leigh : "Honoré d'être le centre de votre conversation, vous parliez de quoi ?"
Ouf, il n'a pas entendu le début de ma phrase. Lysandre lui a jeté un regard de rivalité, comme s'il était envieux de la relation entre Rosa et son frère. J'avais la haine. Même si je sors avec Kentin, je savais que Lysandre avait des vues sur moi et j'aimais bien qu'il soit jaloux de me voir avec d'autres garçons... Après tout il était le second choix sur ma liste ! Tant pis, j'ai perdu pour aujourd'hui, je vais les laisser en famille discuter de rentrer ou non torcher le cul des vaches à la ferme.

Je suis partie rejoindre Rosa et Castiel pour voir s'ils avaient déjà enterré le cadavre de Nina.
Alors que j'arrivais à peine dans le couloir, Nina m'est rentrée dedans. Les gens aiment bien me foncer dedans, dans cet hôpital... Personne ne regarde où il va ?
Nina, qui passait discrètement la tête dans la chambre a vu que la famille de Lysandre était avec lui et a fuis à toute vitesse. Visiblement elle respire encore... Et elle ne semble pas décidée à lâcher l'affaire. Faut croire que Castiel et Rosa n'y sont pas allés assez fort... Il va peut-être vraiment falloir l'éliminer ? Allons à la pêche aux infos.

J'ai rejoins Castiel devant l’hôpital, qui, pour une raison inconnue, s'était séparé de Kentin et Rosalya.
Sucrette : "Qu'est-ce que vous avez glandé ? Elle est encore en vie et toujours décidée à faire croire à Lysandre qu'ils sont ensembles !"
Castiel : "Oh ça va, hein ! Elle est plus coriace que prévu. Elle est tellement petite qu'elle a vite fait de nous filer entre les pattes !"
Sucrette : "Pff... Vaincu par une fillette, tu me fais pitié Castiel. Tu vaux pas mieux que Kentin sur ce coup là. Dois-je faire appel à un tueur à gage professionnel ?"
Castiel : "Ça va, arrête de te moquer ! Tout serait plus simple si on disait tout à Lysandre ! C'est quoi ce scénario débile de manga pour gamine où genre faut pas dire à l'amnésique qu'une pétasse à froufrou lui ment sur leur relation, dans la crainte que son cas s'aggrave ? Comment ça peut être pire de lui dire la vérité plutôt que de lui laisser croire ce bobard ?"

Il n'a pas tort sur ce point...
Castiel : "J'vais tout lui balancer, j'en ai ma claque. Vous êtes tous débiles de rien lui dire et les médecins sont des crétins ! Il va pas mourir d'une telle info, j'suis sûr qu'il a même pas gobé qu'elle était sa meuf !"
Décidément sur ce coup là, je n'ai pas pu lui donner tort... De plus, j'étais tellement remontée contre Nina que j'ai cédé au discours de Castiel et l'ai même encouragé à aller tout dire à Lysandre. Cette garce a quand même un culot monstre d'oser monter un mensonge pareil après avoir été la cause de l'accident de Lysandre ! A sa place je m'en voudrai à mort. C'est un vrai démon cette fille.
J'ai quand même décidé d'aller trouver le médecin pour lui parler de tout ça. En le cherchant dans la première chambre, j'ai vu un truc briller dans un des tiroirs. Je suis allée fouiller et j'ai trouvé un collier. Oh, sacrément joli ! Je vais le garder tiens...

Puis je suis passée à la cafète et me suis faite racketté de 7$ pour une part de gâteau... C'est vraiment des crevards dans cet hôpital ! Ensuite je suis tombée sur Rosa.
Sucrette : "Je ne sais pas ce que tu as dit ou fait à Nina, mais elle n'est pas très efficace ta méthode. La succube rôde toujours autour de Lysandre."
Rosa : "Rassure-toi, je ne ferais pas deux fois l'erreur de lui laisser la vie sauve. Dès que je tombe dessus c'est une fille morte."
Sucrette : "Ce sera bientôt plus nécessaire, Castiel va tout balancer à Lysandre. On aurait dû faire ça dès le départ. A croire qu'on aime se compliquer la vie..."
Je commençais à être blasée de tout ça et m'enfilait tranquillement ma part de gâteau si chèrement acquise.
Sucrette : "Je vais quand même essayer de trouver le médecin pour tout lui dire également."
Rosa : "Je viens avec toi !"
Sucrette : "Avant ça, faut qu'on parle toutes les deux. J'ai discuté un peu avec Lysandre, visiblement il a le béguin pour toi."
Rosa : "... P-Pardon ?!"
Sucrette : "Il n'imagine pas qu'il sort avec Nina, il croit que c'est toi sa petite amie. T'as pas un truc à me dire ?"
Rosa : "Comment ça ?"
Sucrette : "Il te les faut tous... Leigh, Lysandre, tu te fais pas chier. Les deux frangins d'un coup !"
Je lui adressait un clin d’œil taquin et bien que choquée par la nouvelle et qu'elle perçu quand même un peu d'amertume dans mes propos, elle joua le jeu.
Rosa : "Jalouse, Sucrette ? T'en prends pas à moi, c'est entièrement ta faute ! T'as vu comment t'es fringuée ? Comment tu veux séduire qui que ce soit avec cette tenue de mémé ? Tu fais pas le poids ma grande !"
Elle m'adressa le même clin d’œil que le mien, et les taquineries se poursuivirent le temps que je finisse mon gâteau.

Après ça, nous sommes parties à la recherche du toubib.
Rosa : "C'est pas vrai ! Où est-ce qu'il est passé ? Il déboule quand on ne l'attends pas et quand on a besoin de lui y'a plus personne !"
Sucrette : "Bienvenue dans mon enfer quotidien."
Rosa : "Viens, on va demander à l'accueil !"
Sucrette : "Laisse tomber, l'infirmière à l'accueil est une harpie frigide qui passe son temps à gueuler pour nous dire de faire moins de bruit... C'est la maison des fous ici."
Rosa : "C'est... 'C'est l’hôpital qui se fou de la charité' ?"
Elle pouffa de rire, visiblement satisfaite de sa blague nulle, je préférais ne pas relever.
Rosa : "Allez suis-moi. Tu sais pas y faire, c'est tout."

Intriguée, je l'ai suivie. Après tout, si quelqu'un peut tenir tête à cette vieille conne aigrie, c'est bien elle. Dans un duel entre les deux je mise tout sur Rosa, elle mord fort quand elle veut. Mais une fois arrivées à l'accueil, on a vu que l'infirmière avait trouvé une autre proie sur laquelle s'acharner : elle tentait de virer Castiel de l’hôpital. J'ai trouvé la scène plutôt hilarante, mais j'ai eu trop pitié de Castiel et suis allée à son secours.
Sucrette : "Allons madame, faut pas crier si fort. Vous allez perturber les patients."
Son visage s'est légèrement décomposé, elle semblait décontenancée et devait se sentir bien conne, je pense. Le médecin est arrivé à ce moment là et Rosa s'est jetée sur lui. Le pauvre, elle va le dévorer tout cru. Je veux pas voir ça !

J'ai suivi Castiel qui sortait en râlant pour lui tirer les verres du nez.
Sucrette : "Alors caïd, qu'as-tu fais pour attiser la colère de la harpie ?"
Castiel : "J'ai tout balancé à Lysandre et cette petite pétasse en robe noire a débarqué, alors je l'ai injuriée de tous les noms et l'autre mal-baisée s'en est prise à moi et a voulu me foutre dehors. Font tous chier ! Mais au moins Lysandre est sauvé de cette succube de Nina."
Sucrette : "Tu veux une médaille ? Troubler un amnésique et t'en prendre à une gamine, t'es un vrai héro !"
Castiel : "Moi au moins j'ai fait ce qu'il fallait pendant que toi tu courrais partout dans les couloirs, comme d'habitude ! Cet hopital m'a soulé, c'est un vrai nid à abrutis. Je rentre ! Je te confie Lysandre, tâche de pas cramer l'hôpital."
Sucrette : "... Ha.. ha... je suis morte de rire... Allez dégage ! Rentre donner des croquettes à ton caniche !"
Castiel : "Tu sais quoi ? Mon 'caniche' comme tu dis, quand je vais arriver chez moi, il se souviendra de moi, lui."
Sucrette : "Je te hais. Va crever pauvre type !"
Je fit mine de chopper une pierre pour la lui balancer et il s'enfuit en rigolant, visiblement satisfait d'avoir remué le couteau dans la plaie.

J'ai donc rejoins Rosa en pleine conversation avec le toubib qui semblait sceptique face à l'histoire que Rosa venait de lui raconter.
Le Médecin : "Où vous êtes allées chercher ça mesdemoiselles ? On dirait le scenario stupide d'une série à l'eau de rose !"
Sucrette : "J'arrête pas de le dire ! Pourtant c'est la vérité. Cette Nina n'est pas la petite amie de Lysandre, c'est une folle furieuse qui harcèle notre ami depuis un certain temps déjà en se faisant des films et menaçant toutes les filles qui approcherait Lysandre de trop près."
Le Médecin : "Nina, vous dites ? Ok je vous croit !"
Rosa et Sucrette : "Q..Quoi ?!"
Rosa : "Oula, oula ! Doucement... Je vous parle de ça depuis 20 minutes, vous refusez me croire... et là on prononce son nom et vous nous croyez direct ? C'est louche !"
Le Médecin : "C'est que... Nina... Enfin disons que nous connaissons cette demoiselle. Je ne peux pas vous en dire plus."
Le médecin s'est éloigné précipitamment faisant mine d'avoir été bipé.
Sucrette : "Il a fuit..."
Rosa : "En tout cas, il connaissait visiblement Nina et très certainement sur le plan médical. Il n'a rien voulu nous dire mais... il en a déjà trop dit !"
Sucrette : "Elle s'est surement évadée du service psychiatrique cette folle. Un truc dans le genre."
Rosa : "Quoi qu'il en soit, on la le toubib de notre côté maintenant ! C'est gagné ! Cette petite peste n'est pas prête de s’approcher de nouveau de Lysandre."

Notre soulagement a été de courte durée puisque maintenant Rosa doit mettre les points sur les "i" avec Lysandre au sujet de leurs rapports. J'aurais voulu être là pour consoler le pauvre petit cœur brisé de Lysou, mais ça fait un moment que je n'ai pas vu mon petit toutou. Je vais rejoindre Kentin. En partant à sa recherche, je suis tombée sur les deux seules infirmières de cet hôpital qui semblaient parler d'un collier oublié par une patiente. Surement celui que j'ai trouvé dans la chambre voisine de celle de Lysandre. La patiente n'avait qu'à pas l'oublier : je le garde, il est trop beau ! En plus la boutique d'été a ouvert et j'ai claqué tout mon fric dans des perruques comme une leucémique dont les cheveux seraient tombés à cause des chimio. Au moins ce pendentif viendra garnir ma garde-robe à défaut de nouvelles tenues.

Ensuite j'ai flirté un peu avec Leigh à la cafétéria... Puis je suis tombée sur Nina en pleine conversation avec... Kentin ?! Oula oula oula !! Si cette pétasse croit qu'elle peut se rabattre sur mon mec à défaut de Lysou, elle peut toujours courir !!
J'allais m'interposer entre les deux, mais au moment où je m’apprêtais à menacer Nina, Kentin m'a expliqué qu'il avait juste cherché à la raisonner et comprendre ses raisons.
J'ai chuchoté à Kentin,
Sucrette : "On s'en fous de ses raisons !! C'est une barge !! Elle est folle !! Faut l'enfermer, pas la plaindre !"
Kentin : "Mais non, c'est sa mère qui est dépressive depuis que son mari l'a quitté. C'est pour ça que les médecins connaissent Nina. Sa mère est une patiente."
Mais bordel, c'est quoi le rapport avec le fait qu'elle harcèle Lysou ?? Ok, c'est triste, mais ça justifie pas son attitude !
Nina : "Maman voulait que je lui fiche la paix... Elle voulait pas m'avoir dans les pattes et passait son temps à l’hôpital à pleurer... C'est là que j'ai connu Lysandre. Il a toujours été gentil avec moi, il m'offrait des bonbons."
Euh, est-ce que Lysandre est bien sûr qu'il n'a pas des tendances pédophiles ?

J'ai quand même eu un peu de peine pour elle. Enfin rien qu'un peu, faut pas déconner non plus. Du coup, exceptionnellement j'autorise cette gamine à vivre. Mais qu'elle ne s’approche plus de Lysandre !! Je la tiens toujours pour responsable de son accident ! Et comme il faut être encore plus proche des ses rivales pour mieux les contrôler, j'ai fait la nana compatissante. Vu que c'est une gamine, elle m'as trouvée gentille et m'a collé aux basques avant d'aller trouver les docteurs pour leur parler de ce qu'elle avait fait.

Après ça, Kentin est venu m'enlacer, surement que je lui avait manqué, il me laisse rarement aussi longtemps seule. On a décidé qu'on allait passer la soirée à roucouler alors je suis allée dire au revoir à Lysou. J'ai surpris la fin de la conversation entre lui et Rosa sur leur relation. Ils m'ont grillés et Lysou m'a regardé gêné.
Lysandre : "Pff t'aurais pu me le dire que j'étais à coté de la plaque... La honte ! C'est vraiment nul de perdre la mémoire."
Je me suis un peu moquée de lui puis je les ai laissés entre eux. J'ai clairement pas assez profité de mon mec dans cet épisode.

J'ai couru rejoindre Kentin dans l’ascenseur dans l'espoir qu'il se passe un truc avant la fin de cet épisode. Il s'est excusé d'avoir été si absent. Franchement à quoi ça sert qu'on sorte ensemble si je le vois encore moins qu'avant ? Y'a plutôt intérêt à ce que je chope une illu ! Et une bonne illu !
Sucrette : "T'as pas intérêt à m'oublier, toi ! Si jamais tu me fais ce coup là, j'te castre !!"
Il m'a alors attiré dans ses bras et m'a murmuré à l'oreille.
Kentin : "Pff j'te kiffe depuis l'époque où j’étais qu'un petit binoclard boutonneux !! Alors aucun risque que je t'oublie. Et puis même si je t'oubliais, je sais que tu ferais tout pour me rafraichir la mémoire de force."
On était si bien comme ça, l'un dans les bras de l'autre, qu'on avait même pas calculé qu'on n'avait pas appuyé sur le bouton de l’ascenseur pour descendre. On est resté bien 5min comme des cons à attendre bêtement que l’ascenseur descende. J'ai pleinement profité de ce moment de tendresse avec mon petit ami, sachant que le prochain serait ne serait probablement pas avant au moins 3 putain de mois (vu la cadence à laquelle les épisodes sortent) !!

L'attente va sembler bien longue... Bon pour patienter : et si j'allais draguer les autres mecs. Wink
*La Sucrette lance un Replay Libre*

FIN.

Voilà. J'espère que ça vous aura plu. N'hésitez pas à donner votre avis, même négatif, ça sera toujours constructif et m'aidera à m'améliorer si jamais je devais en refaire par la suite. Wink

Edit : Après correction, et vu le temps que j'ai mis à pondre ça et à le corriger, je doute que j'en referais un jour ! XD
Vous noterez peut-être que parfois j'ai laissé très furtivement un peu de tendresse se glisser dans le récit, c'est parce que j'ai beaucoup hésité à faire des fanfic d'AS en plus passionné et plus torride que le jeu lui même, alors je n'ai pas pu m'empêcher dans certains passage de me lâcher un peu. Mais vous n'avez peut-être rien remarqué, j'y suis allée très soft. Wink
N'hésitez pas aussi à me signaler les éventuelles fautes de français (grammaire/orthographe ou autre) qui auraient pu se glisser dans le texte. J'avoue que comme le texte est long j'ai probablement dû en rater. Je n'ai probablement pas toujours respecté la concordance des temps non plus, notamment dans la narration... J'espère que vous saurez être indulgentes avec la novice en écriture que je suis. Razz


Sur ce, à bientôt ! \o/





________________________________________________________________________________________

~¤ Flowa ¤~
_________________
avatar
Flowa
Cerise Dresseuse de Chèvres sataniques
Cerise Dresseuse de Chèvres sataniques


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parodie] Ma vision de l'épisode 31 d'Amour Sucré

Message par Flowa le Sam 28 Jan 2017, 13:37

[Ce message est un petit "UP" pour que vous voyiez le topic]
Voilààà.
Désolée de créer un 3e message d'affilé sur ce poste mais j''ai créé ce sujet depuis Août dernier si vous regardez bien, mais il était caché sur une partie dissimulée du forum le temps que je le peaufine un peu ! Wink

Mais maintenant il est prêt, alors je le sors au grand jour et je poste cette réponse pour vous l'annoncer officiellement :

Voici ENFIN, comme promis, ma parodie de l'épisode 31 !!
Désolée pour l'attente, pour celles qui savaient déjà que je travaillais dessus. Wink
J'espère que le résultat ne vous aura pas déçues. silent





________________________________________________________________________________________

~¤ Flowa ¤~
_________________
avatar
Flowa
Cerise Dresseuse de Chèvres sataniques
Cerise Dresseuse de Chèvres sataniques


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parodie] Ma vision de l'épisode 31 d'Amour Sucré

Message par Invité le Dim 29 Jan 2017, 01:13

Flo... J'attaque à peine et première phrase je me marre. Alors oui, je suis mauvais publique et un rien me fait rire. Mais là x)

Edit: Mon dieu... J'ai pas fait trois lignes je suis déjà morte... Et j'ai l'impression d'être Rosa. Ce genre de conneries, c'est mon truc x)
Re-Edit: Mon dieu (bis)... Premier paragraphe et c'est bon, vous pouvez m'enterrer.

Tu n'as pas à t'en faire pour ce qui est de l'écriture ou des critiques Flo', on est entre nous. La première qui critique méchamment j'la fais bouffer à mes chèvres sataniques et j'brûle leurs crottes.

Edit de conclusion:
Bon pour Rosa x) c'est que dans les délires un peu psychopathes.
J'ai adoré et j'ai beaucoup rit XD (de nombreuses pauses à cause de hoquet) même si pour moi c'est un peu trop gravleux parfois -l'air de rien, je suis une petite nature-. J'ai bien noté les moments tendres et c'était mignon au possible :p
Pour ce qui est des fautes, ne t'en fais pas. Il y a tellement pire.

Il y a une réflexion que j'ai mal lue et qui m'a tuée pour le coup: "En plus la boutique d'été a ouvert et j'ai claqué tout mon fric dans des perruques comme une leucémique dont les cheveux seraient tombés à cause des chimio" J'avais lu: à cause de Chino".


Ça serait vraiment sympa d'avoir des parodies de chaque épisode comme ça Very Happy Pas forcément aussi longues, mais j'ai bien aimé.


Dernière édition par Versache le Dim 29 Jan 2017, 02:29, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parodie] Ma vision de l'épisode 31 d'Amour Sucré

Message par Flowa le Dim 29 Jan 2017, 02:28

Mdr si les 3 premières phrases t'ont fait mourir de rire, j'ai bon espoir que t’apprécie le reste ! Wink
Merci pour les premiers retour... J'ai hâte que tu aies tout lu !! Et hâte que d'autres la lise aussi ! Razz

Après, même si peu de gens la lisent ou l’apprécie, je suis déjà satisfaite de l'avoir terminée ! Wink
J'aurais aimé que Batman la lise, on était vraiment dans le même délire avec elle ! Dommage que j'ai plus de ses nouvelles ! :<

Enfin bref, n'hésite pas à me dire si certains passage t'ont déplu quand même (ou si tu en a aimé plus que d'autres ! ^^ ). Merci de lire ma parodie. Embarassed





________________________________________________________________________________________

~¤ Flowa ¤~
_________________
avatar
Flowa
Cerise Dresseuse de Chèvres sataniques
Cerise Dresseuse de Chèvres sataniques


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parodie] Ma vision de l'épisode 31 d'Amour Sucré

Message par Invité le Dim 29 Jan 2017, 02:31

Pile quand tu postes, je venais d'éditer pour donner mon avis final^^

C'est bien normal de la lire. Par contre vous m'inquiétez sérieusement avec l'amnésie XD Un de mes persos principaux en sera frappé, mais sous un tout autre contexte. Et j'ai peur que ça déplaise à mes lecteurs xD

Je suis une petite nature et du coup, quand ça part trop dans le cul je suis assez mal à l'aise. Même si je me suis esclaffée sur pas mal de remarques x) notamment Rosa et les deux frangins. J'aime bien cette relation à couteaux tirés avec la su'. Et Kentin... Mon dieu Kentin... C'est moi ou il se tripotait la nouille ? x)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parodie] Ma vision de l'épisode 31 d'Amour Sucré

Message par Flowa le Dim 29 Jan 2017, 03:02

Rassure toi, l'amnésie n'est pas nécessairement un mauvais sujet d'intrigue, s'il est bien amené. Mais dans le cadre de cette épisode d'AS, je le trouvais vraiment beaucoup trop cliché.
Genre comme par hasard après son accident il a une amnésie et comme par hasard dans cette amnésie il oublie la su' et pour couronner le tout : comme par hasard à cause de son amnésie, il croit en aimer une autre.

Sinon l'amnésie, bien qu'un peu délicate à amener dans un récit car justement un peu trop utilisé (au point que ça en soit devenu un cliché), fonctionne généralement toujours car on a tous peur d'être totalement oublié par une personne qu'on aime et bien qu'on ai vu cette situation dans des tas de séries/film/jeu/etc... on ne sait jamais vraiment comment on réagirait face à ça et ça nous prend toujours aux tripes.

Pour ce qui est des scènes qui t'ont... "choquée" (même si j'imagine que le mot est un peu fort), j'ai pourtant eu l'impression d'être restée soft. Smile
Sauf effectivement pour la scène où la su appelle Kentin au début en effet... C'était un peu subtil mais effectivement, j'insinuais qu'il se "tripotait la nouille" comme tu dis. XD Wink Mais bon je suis vraiment passe furtivement sur le sujet.

Disons que c'était un peu ma façon à moi de rendre l'histoire un peu plus crédible que le jeu, car je suis désolée, même si ça peut paraitre choquant et/ou qu'on n'ose l'admettre, dans la vraie vie, un garçon en bonne santé de son age (et idem pour les autres) pense forcément à ça.
On est pas chez les bisounours où se tenir la main comble le cœur des mecs transit d'amour. Wink

Malgré ça, j'ai quand même l'impression d'avoir plutôt évité le sujet ou je l'ai évoqué implicitement pour que ça ne choque pas les plus jeunes (comme la scène de Kentin).
Il y a effectivement le passage où la su dit à Rosa qu'elle se "tape" les deux frangins, ce que je trouve soft surtout dans le contexte (la sucrette provoque Rosa en la taquinant). Je n'imagine pas d'ailleurs, si c'était la réalité, que Rosa avec son tempérament, et Leigh plus vieux, puissent être en couple depuis aussi longtemps sans qu'il ne se soit rien passé sur ce plan là... mais ça c'est un autre débat. Wink

Dans certains passage, je traite certains personnages de "mal-baisée" ou "frustré" mais ça c'est pour l'insulte. C'est comme quand on traite une fille de "sal*pe" ou un gars de "fils de p*te"... On ne cherche pas forcément à être pris au pieds de la lettre mais juste à être insultant envers cette personne. On tombe juste dans le vulgaire pour accentuer la chose.

A un moment, Lysandre évoque le fait qu'il n'est pas pédophile ; mais ça c'était surtout pour renforcer le fait que tout le monde trouve Nina bien jeune (et quand on est au collège/Lycée, l'air de rien, la différence d'age nous importe beaucoup).

A part ça... juste des petits clin d'oeil par ci par là avec le toubib... Sinon je vois pas.

Franchement, j'énumère ces scènes en fouillant dans ma mémoire mais je ne vois pas de passage similaire ou presque à celui de Kentin au téléphone et qui pourrait potentiellement mettre mal à l'aise. XD
Mais moi on me choque pas aussi facilement, alors... Razz Je ne me rends peut-être pas compte. Wink


En tout cas merci pour ton avis !!  Wink
Je suis contente que tu m'aies quand même dis que tu avais du mal avec certains passages (ceux qui t'ont mise un peu mal à l'aise) car je préfère des gens qui me disent honnêtement les choses que des gens qui vont juste me dire "ouah c'était vraiment le meilleur truc que j'ai lu de ma vie" alors que c'est pas vrai. Wink
Quand je vois des gens faire ça, ça m'agace ! XD





________________________________________________________________________________________

~¤ Flowa ¤~
_________________
avatar
Flowa
Cerise Dresseuse de Chèvres sataniques
Cerise Dresseuse de Chèvres sataniques


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parodie] Ma vision de l'épisode 31 d'Amour Sucré

Message par Flowa le Dim 29 Jan 2017, 03:16

Versache a écrit:J'aime bien cette relation à couteaux tirés avec la su'.

Désolée je double-poste, mais je voulais juste revenir sur cette phrase.

Je ne suis pas vraiment sûre de comprendre ce qui t'a plu dans cette "relation à couteaux tirés", mais je tiens à dire que je ne m'identifie pas du tout à la su dans sa façon de traiter Kentin. XD
C'est pas un truc qui me fait fantasmer ou qui m'amuserait d'ordinaire, car je préfère les histoires d'amour qui fonctionnent (même dans les comédies, je déteste le manga LOVE HINA à cause de ça...) et je trouve que la su ne respecte vraiment pas Kentin, dans cette parodie. XD
Mais j'ai pensé que ça pourrait être amusant dans le contexte et avec le caractère que j'ai collé à la su' ; surtout qu'il fallait une explication au fait que la su' "dragouille" aussi un peu Lysandre alors qu'elle a déjà un mec. Comme la sucrette est l'incarnation des joueuses et que les joueuses s'efforcent de "draguer" tous les mecs, même si elles ont leur chouchou... pour moi ça faisait de la sucrette une fille volage (un peu comme Laeti, mais qui ne s'assumerait pas comme telle).
Quant à Kentin, comme c'est l'ex ringard à lunette et pleurnichard qui était fou d'amour pour la sucrette et que même depuis qu'il se la joue gros dur depuis son retour, il a gardé une part du garçon qu'il était avant et il reste troublé par la su. Je pensais donc qu'un petit côté "dominé" lui irait bien dans ce texte. Wink





________________________________________________________________________________________

~¤ Flowa ¤~
_________________
avatar
Flowa
Cerise Dresseuse de Chèvres sataniques
Cerise Dresseuse de Chèvres sataniques


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parodie] Ma vision de l'épisode 31 d'Amour Sucré

Message par Invité le Dim 29 Jan 2017, 04:06

Choquée... Ouais, j'avoue que c'est fort. Disons que j'ai juste fini aussi rouge que ma nuisette, rien de plus x) ça ne va pas me traumatiser et je le relirai sûrement quand je voudrai rire un bon coup. Je n'ai pas été choquée, mais là encore je suis rouge comme un gratte-cul xD
Tu as tellement raison sur ce point... Même à cet âge, arrive un stade où les bisous aussi avides qu'ils soient... Ça nourrit pas son homme x)

Je te rassure, tu as été soft. C'est juste moi qui ai un degré de rougissage très bas. Ça passe très très bien, autrement je te l'aurai fait remarquer. Là, c'était juste pour te dire que je ne m'attendais pas à lire ça de ta plume :p Même si je me suis bien marrée (en lien avec le "choquée", je ne m'y attendais tellement pas que j'ai rit).

Pour la relation "à couteaux tirés" je parlais de Rosa. Les pics volent, mais on sent quand même l'amitié derrière. J'aime bien ça quand, comme ici, c'est bien écrit. On s'envoi des vacheries, mais on s'entend assez pour comploter ensemble :p

Pour Kentin j'ai saisit le truc et vraiment, j'ai trouvé ça sympa. Même s'il enlace souvent, je pense aussi que c'est la su' qui porte la culotte. Il se met depuis toujours en position de faiblesse et semble en quête d'affection constante. Là où ailleurs, c'est la su' qui guette un geste du gars.

Lire ta parodie m'a donné envie d'en faire une du point de vue de ma su' qui est la copine du Lysou, mais dont le meilleur ami a un crush dessus et vice-versa XD Ça pourrait être pas mal, même si à côté de toi, je serai carrément bisounours xD

Et merci beaucoup de m'avoir rassurée. Là l'amnésie ne sera pas "oh merde un accident... Il/Elle oublie tout Surprised" nah.

Edit: Et là je me rends compte que ça n'est pas possible XD parce que même s'il a un crush évident sur la sucrette... Le staff n'a pas pensé à lui faire avoir un geste HUMAIN quand il voit la su' tellement mal et déprimée. Donc c'est foutu :p

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parodie] Ma vision de l'épisode 31 d'Amour Sucré

Message par Flowa le Dim 29 Jan 2017, 04:35

Versache a écrit:Et merci beaucoup de m'avoir rassurée. Là l'amnésie ne sera pas "oh merde un accident... Il/Elle oublie tout Surprised" nah.
Je ne m'attendais pas à ce que tu fasses un truc cliché de toute façon. Wink
Je ne suis pas une grande lectrice (au même titre que j'ai du mal à me mettre à écrire XD), mais je suis sûre que ce que tu feras sera bien. Razz En tout cas ça peut pas être pire que le scénar' d'AS ! XD

Ah oui par contre la relation Rosa/Su m'amuse, à peu près autant que les relations avec Castiel. J'ai un peu ce genre de relation avec mon copain (complicité taquine) et je l'ai parfois avec les amis que je me suis faite sur des jeux en ligne. C'est un genre de complicité qui me convient parfaitement ! ^^ Sans doute pour ça que j'ai pris autant de plaisir à l'écrire dans cette parodie ! Wink

Les dialogues avec Rosa ou avec Castiel sont étrangement ceux que j'ai eu le plus de simplicité et de plaisir à écrire.

J'ai aussi aimé le passage avec Laeti, mais ça c'est pour le coté vengeance personnelle car Laeti me rappelle des filles que j'ai connu dans ma vie et bien que je trouve le personnage... "divertissant", je rêvais que la su' la recadre, cette conne ! XD
Mais j'aimerais bien que qqn recadre la su aussi par moment. Que quelqu'un la secoue et lui crie "Mais réveille toi gourdasse, t'es aussi futée et perspicace qu'un lombric desséché sur le bord de la route un jour de canicule !! Et arrête de faire des choses complètement absurdes et débiles voire dangereuse que personne ne ferait, tout en te compliquant inutilement la vie quand des solutions plus simples, plus évidentes et plus efficaces existent !!!!!" XD

Je veux dire, cette fille drague tous les mecs mais n'est pas capable de voir quand un mec s'intéresse à elle même si c'est grillé à des km (alors qu'elle a assez rapidement compris que Alexy avait des vues sur Kentin, bizarrement).
Elle se met dans des situations improbables pour aucune raison en se compliquant la vie. Genre avec les parents qu'elle a, jamais j'aurais fait le mur en douce pour un rdv à 4 au resto. J'aurais reporté à une prochaine fois, si le garçon est amoureux, il comprendra et viendra la fois suivante.
Et tu vas pas retourner affronter une fumée potentiellement dangereuse pour un bout de papier qui ne risque ABSOLUMENT RIEN (aux dernières nouvelles, le papier est insensible aux gaz... sauf gaz corrosifs mais je pense qu'ils s'en seraient aperçus avant de sortir si le gaz était corrosif XD).
Tu ne vas pas non plus "voler" des lapins à ton lycée pour les libérer quand tu peux tout simplement collectivement refuser de les tuer comme l'avait proposé Lysandre. D'autant qu'un peu de bon sens ne fait pas de mal : aucun Lycée (en France en tout cas) ne forcerait ses élèves à tuer un petit mammifère pour ensuite le disséquer. Je suis même pas sûre que ça serait légal ! Puis ça serait probablement trop couteux...
Et elle se fait des films pour rien à chaque fois !! Genre comme quand elle a soupçonné Priya d'être une "Debrah bis" sans raison alors qu'elle a juste l'air d'être la seule nana sensée dans ce jeu !! XD

Ah et quand un mec s'allonge contre toi sur une nappe de pic-nique, ou te caresse la joue en te regardant dans les yeux, etc... C'est qu'il essaye de te faire comprendre qu'il craque pour toi connasse !! XD

Bon je m'aperçois que je me suis emportée et que j'ai dévié du sujet alors je vais en rester là et aller me coucher ! En tout cas, ça m'a bien défoulé ! Wink





________________________________________________________________________________________

~¤ Flowa ¤~
_________________
avatar
Flowa
Cerise Dresseuse de Chèvres sataniques
Cerise Dresseuse de Chèvres sataniques


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parodie] Ma vision de l'épisode 31 d'Amour Sucré

Message par Invité le Dim 29 Jan 2017, 05:13

Haha le "je t'haine". On est pareils avec mon chéri x) de vrais crevards entre nous depuis le premier jour... Surtout lui. Du coup j'ai eu aussi beaucoup de plaisir à lire ce genre de dialogues. Les amitiés qui reposent sur ce principe sont aussi les meilleures :p

Pour toutes les situations... J'applaudit des deux fesses, je suis d'accord avec toi. Les trois quart de ce qu'elle fait est illogique au possible. J'ai eu la même réaction que toi pour le restau.
Pour ce qui est des lapins, nous on avait tué des écrevisses (traumatisme de mes 14 ans XD). On nous fait disséquer et tout à coup, ça bouge dans ma cuvette... Les pauvres bêtes n'étaient pas mortes. Ayant considérablement entamé sa carapace, je l'ai achevée -et me suis faite engueuler par le prof parce que je ne pouvais plus observer les ganglions qui lui servent de cerveau-. Scandalisée, je suis partie avec d'autres élèves me plaindre au CPE. J'ai un peu pensé à ça en jouant l'épisode des lapins...
Il suffit parfois juste de parler et les choses se règlent. Elle n'a pas l'air de comprendre XD

Pour le lapin, on en avait un vieux congelé et décongelé acheté dans un labo spécialisé qui fournit les collèges, lycées et université pour la dissection de souris et autres. C'est ultra réglementé x)

Mdrrr Flo' qui pète une douille XD Je t'adore!
Dors bien et ne rêves pas d'une gourdasse qui ne pige quepouic à la vie :p
Il faudrait sérieusement qu'on s'amuse à prendre ce scénar' et à le rendre logique x)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parodie] Ma vision de l'épisode 31 d'Amour Sucré

Message par Flowa le Dim 29 Jan 2017, 18:33

Versache a écrit:
Pour ce qui est des lapins, nous on avait tué des écrevisses (traumatisme de mes 14 ans XD). On nous fait disséquer et tout à coup, ça bouge dans ma cuvette... Les pauvres bêtes n'étaient pas mortes. Ayant considérablement entamé sa carapace, je l'ai achevée -et me suis faite engueuler par le prof parce que je ne pouvais plus observer les ganglions qui lui servent de cerveau-. Scandalisée, je suis partie avec d'autres élèves me plaindre au CPE. J'ai un peu pensé à ça en jouant l'épisode des lapins...
[...]

Pour le lapin, on en avait un vieux congelé et décongelé acheté dans un labo spécialisé qui fournit les collèges, lycées et université pour la dissection de souris et autres. C'est ultra réglementé x)

Une écrevisse c'est pas un mammifère, et les gens ont tendance à penser que c'est moins cruel de tuer un animal du niveau d'un poisson/crustacé ou même parfois d'un oiseau... Surtout si c'est un animal qu'on mange. Mais j'avoue que même des écrevisses j'aurais pas pu les tuer personnellement.
Mais je trouve ça affreux de vous avoir fait disséquer une animal vivant pour observer son fonctionnement. C'est d'une cruauté inhumaine je trouve et ça forme des futurs psychopathes... -_- Sont fêlés dans ton ancien lycée.

Je suis un peu moins choquée pour les lapins déjà mort même si je trouve ça encore un peu extrême de vous les fournir entier pour les examiner...

Moi dans mon Lycée les seules choses qu'on m'a fait (ou a voulu me faire) disséquer c'était une cuisse de grenouille et un oeil de boeuf. Soit des parties, certes répugnante pour l'oeil, mais ôtées de l'animal entier. La cuisse était même dépourvu de la peau, ça ressemblait juste à une toute petite cuisse de lapin qu'on aurait achetée chez le boucher pour la cuire le soir (c'était surement des cuisses de grenouilles destinées à la consommation d'ailleurs, enfin à l'origine je veux dire).
Pour l’œil, je ne sais pas car j'ai piqué une crise de panique et j'ai séché le cours, mais pour la cuisse ils voulaient juste nous faire examiner comment fonctionnent le muscle, le rôle des tendons etc... Le court était vraiment inutile.

Versache a écrit:Il faudrait sérieusement qu'on s'amuse à prendre ce scénar' et à le rendre logique x)
Putain ce serait mon rêve !! *.* XD
Mais franchement, j'aime autant vous le dire, si c'était moi qui avait fait le scanario d'AS, ça ferait de nombreux épisodes que la su' ne serait plus vierge (même si j'aurais fait des petites ellipses pour zaper les scenes de cul pour ne choquer personne) et elle aurait eu déjà au moins deux petits copains différents ; parce qu'il faut des scènes intenses avec des disputes, genre un des membre du couple (la su ou le mec) fait un truc grave qui amène l'autre à rompre et du coup la su sort avec un autre gars qui est là pour elle ou qui profite de la situation vu qu'il avait déjà des vues sur elle, et le premier gars regrette, est jaloux à mort et veut la récupérer, etc...

A titre d'exemple :
Si la Su était en couple avec Castiel au moment où Débrah débarque (genre "fraichement en couple", style on est pas encore sûr qu'on sort ensemble même si on s'est déjà embrassé, ou c'est pas encore du sérieux). Le comportement de Castiel qui fait le toutou avec Debrah et prend sa défense en rembarrant la su, ajoutée du coup à un petit coté "il risque de retourner avec son ex alors qu'on commençais à se mettre ensemble", ça aurait pu énerver suffisamment la su pour qu'elle lui en veuille et ne lui pardonne pas ce qu'il a fait (la rembarrer et tout). Puis comme Lysandre (toujours pour l'exemple, on peut prendre n'importe quel mec et ce serait même encore plus drôle avec Nathaniel) était là pour elle dans cette période difficile, elle lui tombe dans les bras et là Castiel, une fois qu'il a démasqué et envoyé chier Debrah, réalise qu'il a fait le con et perdu la sucrette, donc il rage car c'est trop tard vu qu'elle sort désormais avec son meilleur ami.

Avouez que ça aurait rendu ce moment de l'histoire beaucoup plus intense, non ? Razz

Sinon tordue comme je suis j'aurais même pu imaginer un triangle amoureux entre Kentin, la su et Alexy (ou d'autres personnages mais c'est le triangle que je trouverais le plus amusant).
La sucrette sort enfin avec Kentin qui a tant attendu ce moment. Alexy est ravi pour eux mais il se rend compte qu'en fait ça le rend jaloux car il est amoureux de Kentin et lors d'une scène spécifique avec Kentin, il peut pas se retenir de lui voler un baiser. Après ça Kentin, troublé, commence à se poser des questions et chavire un peu du coté obscur. Il a du mal à choisir entre la su et Alexy et ça créer des histoires ! XD

Encore un autre exemple (un des premiers que j'avais imaginé, à l'époque où y'avait que 2-3 mecs et que les principaux étaient donc Nath et Castiel) :
Comme Castiel a du mal à exprimer ses sentiments, même s'il craque pour la su il passe son temps à l'envoyer balader ou l'embêter, alors la Sucrette finit plutôt par sortir avec Nathaniel qui est plus gentil et lui fait parfois des compliments timides (en rougissant et tout). Une fois que Castiel s'en rend compte, il rage (oui les mecs qui ragent sont l'élément principal de mes scénarios XD c'est pas drôle sinon) car non seulement la sucrette sors avec un autre mais en plus avec son pire ennemis. Alors il essaye de la récupérer, d'une part pour se venger de Nathaniel, et d'autres part parce qu'il aime la su. Et donc il va faire des truc style la plaquer contre les casiers dans un couloir désert en insinuant qu'il ferait un bien meilleur petit copain que l'autre coincé (tout en faisant des trucs pour la convaincre style, lui murmurer des choses à l'oreille, lui déposer des baiser dans le cou, etc... en fonction des appréciations de chacune Wink ). Du coup c'est la su' qui est troublée, elle réalise que Castiel est amoureux d'elle et elle hésite entre les deux.

Enfin vous me dites ce que vous en pensez, mais moi je vois les choses comme ça et ça aurait rendu le jeu tellement plus intense... Rolling Eyes
Mais bon Chino et cie tiennent tellement à leur public de 12-14 ans (qui en fait s'étend certainement plus jeune que ça), que ça serait trop osé pour ces gamines. Wink





________________________________________________________________________________________

~¤ Flowa ¤~
_________________
avatar
Flowa
Cerise Dresseuse de Chèvres sataniques
Cerise Dresseuse de Chèvres sataniques


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parodie] Ma vision de l'épisode 31 d'Amour Sucré

Message par Invité le Dim 29 Jan 2017, 20:19

"C'est d'une cruauté inhumaine je trouve et ça forme des futurs psychopathes... "


Ça explique beaucoup de choses me concernant j'crois Surprised
Pour le lapin, il était entier mais déjà disséqué et à chaque fois qu'il fallait le montrer aux élèves, le prof le décongelait XD Bon... Etrangement, il n'a fait qu'un an celui-là. (le prof)


Pour ta vision du scénar', dis-toi que quand AS m'intéressait encore un peu, c'est un projet de fanfic que j'avais XD C'était vraiment le moment parfait pour une rupture/un début d'embryon de relation avec un gars qui a des vues sur nous.
Tu as prit un très bon exemple avec le Lysou: il nous croit dès le début. Si c'est pas beau ça. Quant à Nath, il fait l'effort de s'excuser et de réaliser son erreur en plus de tout faire pour se racheter.


Encore après, si on avait été avec Nath. Idem, début de relation, la su' qui joue la détective crevarde pour voir qu'il se fait tabasser (la scène du câlin trop meuuugnonne dans le lit... je vous laisse imaginer ce que ça aurait été pour un tout jeune couple, MÊME s'il a pas la tête à ça). Et là BOUM! Re-rupture à cause du geste de la su' et de la crise de nerfs qu'il nous fait (compréhensible quelque part).


De ce que j'en compte, on amorcerait soit un retour avec Castiel, soit une nouvelle relation. C'est plus vivant, plus dynamique et plus vrai. Parce que sans déconner... Au lycée, j'ai vu des couples changer d'année en année, soit selon ce qu'il se passait pendant les vacances ou autre. A cet âge on se cherche et on n'attend pas bien longtemps pour aller avec un crush (enfin, je dis on mais j'en suis totalement exclue XD)


Le scénar avec Kentin et Alexy, je rapplaudit des deux fesses :p (oui, j'aime ça).


Pour Nath et Castiel, je voyais plus le type qui force la rupture. Un baiser volé à la sortie de la salle des délégués, même si la su' ne voulait pas et ne s'y attendait pas. Nath peut ne rien en croire puisqu'il l'a récupérée après qu'elle ait été mise à mal par le caractère bourru du rouckmoute. Dispute, rupture, su' qui peut plus regarder Castiel en face depuis qu'il l'a smack.


Noooooon 12-14 on lit pire que ça. J'ai lu Tristan et Iseult où l'autre envoi sa suivante coucher avec le roi parce qu'elle, elle l'a déjà fait dans le bateau avec le neveu, j'avais quoi ? 10-11 ans.
Surtout avec l'arrivée en masse des mangas, on n'est plus sensible à ce point maintenant. Je pense juste qu'elle ne veut pas de ce genre d'histoires parce qu'elle n'aime pas ça ou une autre connerie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parodie] Ma vision de l'épisode 31 d'Amour Sucré

Message par Flowa le Dim 29 Jan 2017, 21:58

Versache a écrit:Encore après, si on avait été avec Nath. Idem, début de relation, la su' qui joue la détective crevarde pour voir qu'il se fait tabasser (la scène du câlin trop meuuugnonne dans le lit... je vous laisse imaginer ce que ça aurait été pour un tout jeune couple, MÊME s'il a pas la tête à ça). Et là BOUM! Re-rupture à cause du geste de la su' et de la crise de nerfs qu'il nous fait (compréhensible quelque part).
Ah oui bien vu ! Smile

Versache a écrit:Pour Nath et Castiel, je voyais plus le type qui force la rupture. Un baiser volé à la sortie de la salle des délégués, même si la su' ne voulait pas et ne s'y attendait pas. Nath peut ne rien en croire puisqu'il l'a récupérée après qu'elle ait été mise à mal par le caractère bourru du rouckmoute. Dispute, rupture, su' qui peut plus regarder Castiel en face depuis qu'il l'a smack.

Oui ça marche aussi, j'y ai pensé. Smile

Versache a écrit:Noooooon 12-14 on lit pire que ça. J'ai lu Tristan et Iseult où l'autre envoi sa suivante coucher avec le roi parce qu'elle, elle l'a déjà fait dans le bateau avec le neveu, j'avais quoi ? 10-11 ans.
Surtout avec l'arrivée en masse des mangas, on n'est plus sensible à ce point maintenant. Je pense juste qu'elle ne veut pas de ce genre d'histoires parce qu'elle n'aime pas ça ou une autre connerie.

Peut importe les excuses qu'elle se trouve ou ses vraies raison... Ses jeux de drague sont fade et manque cruellement de réalisme et d'intensité, de passion. En vérité je continue le jeu pour la curiosité d'une part, et alimenter mon imagination d'autre part pour les petites fanfic romantiques qui se jouent dans ma tête ! Wink





________________________________________________________________________________________

~¤ Flowa ¤~
_________________
avatar
Flowa
Cerise Dresseuse de Chèvres sataniques
Cerise Dresseuse de Chèvres sataniques


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parodie] Ma vision de l'épisode 31 d'Amour Sucré

Message par Invité le Dim 29 Jan 2017, 22:08

Disons que mine de rien, ça nous fait un sujet de discussion perpétuel et ça nous réunies.
Si j'ai de nouvelles pannes d'écritures, on verra x) ça pourrait être sympa de remplir cette section.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parodie] Ma vision de l'épisode 31 d'Amour Sucré

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum