Jour après jour...

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jour après jour...

Message par Invité le Sam 03 Juin 2017, 05:32

Et coucou, les filles!
Alors que je cherchais un tout autre texte à lire en automatique pendant que je crée un fond pour GW, je suis retombée sur un vieuuuux défi réalisé avec Meï. On devait toutes les deux faire un one shot sur Eldarya (j'en ai oublié les tenants). J'ai retrouvé le mien XD
Le voici donc: -d'avance: pardon pour les fautes que j'aurais laissé traîner-




 Avez-vous déjà souhaité oublier un épisode de votre vie ? Bien sûr que oui... Mais en êtes-vous arrivé à tout mettre en œuvre pour réaliser ce souhait ?
C'est ce que j'ai fait, il y a quelque temps de ça. Je n'en ai pas le moindre souvenir, mais l'on m'a raconté que je venais tout juste de perdre le monde qui était le mien. « Un cercle de champignons », m'avait-on dit. Étant de la garde absynthe, j'aurais apparemment sollicité l'aide du petit loup pour concocter une potion destinée à occulter chacun de mes souvenirs pour un temps. Notre mixture a fonctionné au-delà de mes espérances... Tant et si bien, que je suis à présent amnésique depuis plus de deux ans.
Notre amitié a survécu à cette épreuve et au premier souvenir de Miiko folle de rage que je conserve bien malgré moi. C'est d'ailleurs comme cela que j'ai apprit ce que nous avions fait. Lors de la semaine de cachot dont nous avons écopé, mon compagnon d'infortune me réapprit à connaître les différents chefs de gardes et occupants du QG de sorte à ce que je ne me sente pas trop perdue.

À présent, les autres ont cessé de constamment me surveiller et me laissent vaquer à mes occupations durant mon temps libre. D'ailleurs, je n'ai presque plus que ça, du temps... Ezarel était furieux lorsqu'il a découvert que j'utilisais le savoir qu'il m'avait transmit dans un but aussi « stupide », il m'a renvoyée dans les jours qui suivirent. Suite à ça, je ne pu intégrer aucune autre garde, je suis donc contrainte de demeurer au QG en espérant qu'une mission nécessite un renfort exceptionnel. Nevra quant à lui s'est montré plus clément avec Chrome en le privant simplement de missions d'exploration pour une durée de deux mois.

Je m'arrache à la contemplation de l'océan que l'on apercevait au-delà des remparts en comprenant que mes yeux ne voyaient plus depuis de longues minutes. Aux pieds du cerisier centenaire, je sais qu'il m'attend : la seule personne qui ne m'a jamais fait la moindre réflexion quant à mon geste désespéré. Je me laisse donc glisser le long du tronc lisse pour sentir ses mains m'effleurer et sécuriser les quelques derniers mètres qui me séparent de la terre ferme.
-Eh bien, Hildegarde... Que fais-tu encore perchée là-haut à cette heure-ci ?
-Je ne sais plus, Leiftan. Je crois que malgré les antidotes d'Ezarel, je continue à oublier.
Le voyant approcher sa main de ma joue sans pour autant m'offrir de caresse, je m'en saisis délicatement et place moi-même mon visage dans celle-ci. Douce et chaude, elle apaise les tourments de mon cœur qui refuse de me révéler comment y mettre un terme.
-Rentrons, me propose-t-il en m’entraînant d'ores et déjà à sa suite. Tu lui en parleras demain.
Tout en me laissant guider, je tente de comprendre l'origine de l'expression douloureuse qui orne son visage si doux et qu'il me semble lui avoir toujours connue. Quand enfin il libère le poignet qu'il m'avait agrippé, nous nous trouvons tous deux devant la porte de ma chambre. Nos regards s'évitent tandis que je sens l'atmosphère devenir pesante, presque oppressante. Soudain, un profond soupir franchit le seuil de ses lèvres, me faisant ainsi relever la tête pour mieux l'observer. Son air ne l'a pas quitté et ternit l'éclat de ses émeraudes. Prudemment, comme si je craignais qu'il me repousse, j'approche ma main de la sienne.
Mon cœur bondit dans ma poitrine tandis que celle-ci se referme sur mes doigts qui venaient caresser sa paume. L'air vient à me manquer alors qu'il rapproche inexorablement son corps de miens, jusqu'à m’envelopper de sa chaleur. Perdue, je tente de le maintenir éloigné du bras qu'il me reste en le priant d'attendre. J'ai mal... Ma poitrine est comprimée et pourtant, elle semble vouloir rompre sous les coups que lui porte mon cœur, trop heureux de comprendre ce qu'il va advenir. Je le sens rire contre moi et accepter la trêve que je lui demande.
-Qu'as-tu ? me demande-t-il avec le sourire.
-J'ai mal... Tu es trop proche, mon cœur va éclater.
Rien ne sert de lui masquer ce que j'éprouve, je sens bien qu'il n'attend que ma confidence. Cependant, j'ignore s'il m'est permis de la lui offrir : je sais que demain, je pourrais avoir tout oublié. Sa prévenance à mon égard et ses gestes tout en douceur qu'il ne cherche pas à masquer ne peuvent pas me tromper.
-Leiftan, je... Te souviens-tu de ce matin, où je t'ai presque ignoré pour aller rejoindre Chrome ?
-Tu m'as encore oublié, me susurre-t-il à l'oreille. Depuis quelques mois, tu tombes amoureuse de moi chaque jour. Et chaque nuit, tu te déclares devant cette même porte, nous nous embrassons, nous caressons puis nous séparons pour la nuit. Au petit matin, je redeviens ce mystérieux gardien que tu souhaites connaître. Pour ce soir, ce sera moi qui te ferai part de mes sentiments.

De surprise, je fais l'erreur de laisser ma bouche entrouverte. Profitant de cette faille, Leiftan viens accoler ses douces lèvres sur les miennes, un peu trop sèches en cet instant pour que j'apprécie réellement son contact. Ses bras resserrent mon corps contre le sien alors que sa langue vient à la rencontre de la mienne, me provoquant comme une décharge électrique dans tout le corps. C'est légèrement tremblante que je me raccroche à son cou. Il ne semble pas me tenir rigueur de mon hésitation et m'invite à jouer avec sa langue en caressant la mienne tout comme sa main remonte le long de mon dos.
Ce n'est que lorsque je m'habitue à cette douce torture et commence à y prendre part qu'un bruit nous fait sursauter. C'est Valkyon qui en quittant la chambre de Meï, s'est prit les pieds dans le manteau qu'à laissé tomber Leiftan. Malgré notre amusement du moment, je ne peux m'empêcher d'en vouloir au capitaine de la garde Obsidienne de n'être pas resté sagement à l'intérieur. Son arrivée sonne l'heure de notre séparation, à Leiftan et moi, puisqu'il serait étrange de nous voir ainsi enlacés en plein couloir. De toute façon, demain, j'aurais tout oublié... Encore, apparemment.
Mon bien aimé semble deviner la pensée qui m'habite puisqu'il me vole un ultime baiser avant de s'éloigner en direction de sa propre chambre. Quant à moi, je regagne la mienne sans même avoir le cœur à lancer une boutade au colosse pour sa discrétion.
Je me déshabille sans joie avant de me glisser dans mes draps. Ça n'est qu'en passant ma main sous l'un de mes coussins que je sens un morceau de papier. Je déchiffre avec peine, à la lueur de la lune, une simple phrase :
« Demain, je regagnerai ton amour, encore et encore. »

Ce matin, je m'éveille en sursaut à cause de coups tambourinés à ma porte. Pensant qu'il y avait le feu ou toute autre urgence justifiant un tel réveil, je sors à la hâte en emportant l'oeuf du familier que je n'ai jamais éclos. Devant moi se trouve un Ezarel affichant un trop large sourire pour être honnête. D'un rapide coup d’œil, j'aperçois Nevra qui semble apprécier mon pyja-short et décide donc de rentrer en me retenant de lui lancer l'oeuf que je tiens au visage. Mon ancien chef de garde me suit dans la chambre où il me tend une fiole contenant des volutes de fumée verdâtres.
-L'antidote !
-Tu me dis ça chaque matin, soupirais-je.
-Oui, c'est le même qu'hier. Je voulais juste vérifier.
-Quoi donc ? fis-je avant d'ingurgiter l'infâme mixture.
Tandis que je grimace de dégoût, l'elfe s'enfuit en courant hors de la chambre comme si sa potion allait me transformer. Cette même potion qui se fait plus infecte de jour en jour...
Toute à mes pensées, j'effectue une brève toilette, enfile une tenue plus décente et me rend à la cantine pour y prendre mon déjeuner. Tous les membres du QG sont présents et manifestement, en train de débarrasser leur table. Même Chrome ne semble pas m'avoir attendu. Seul reste un homme, assis dans un coin et dont le regard mélancolique tourné vers l'extérieur me fais peine.
Je délaisse l'idée de me restaurer pour venir le rejoindre. Une fois à sa table, il ne me prête pas attention et poursuit sa contemplation. Jusqu'à cet instant, où il daigne plonger ses yeux dans les miens. Un magnifique regard émeraude qui je le sens, me fais rougir.
-Bonjour, Hildegarde, souffle-t-il. Je suis...
-L'homme de ma vie ?

Son rire fut si puissant et son expression si radieuse, que je me sentis à nouveau électrisée. L'allégresse dont il faisait preuve était partagée. Par la faute d'Ezarel, je n'avais pas remarqué que je me souvenais de certains détails. Mais l'homme qui me porte à bout de bras pour venir embrasser mes lèvres n'en est pas un. Plus jamais je ne l'oublierai, et si c'est le cas, il sait que je l'aimerais encore et encore, un peu plus chaque jour.


Et quand je relis la conclusion x) je me rends compte que j'avais très largement pompé sur un de mes contes XD je suis une tricheuse.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jour après jour...

Message par Ghleg le Mar 06 Juin 2017, 20:12

Ah oui je l'avais lu quand tu l'avais publiée sur la shoutbox !
Et j'aime toujours autant cette histoire Smile

Pour ce qui est de la ressemblance avec un de tes contes, c'est pas grave. ça arrive parfois que quand tu écris quelque chose, ça ressemble à ce que tu as déjà écrit avant...
avatar
Ghleg
Mangue Troglodyte des forums
Mangue Troglodyte des forums


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jour après jour...

Message par Invité le Mar 06 Juin 2017, 21:22

Oh, là je le confesse... J'avais pas d'idée et c'était totalement voulu  lol!

Heureuse qu'il te plaise toujours, ça m'a agréablement surprise de tomber dessus, je n'en avais aucun souvenir Surprised

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jour après jour...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum